Matches amicaux

Grenoble encore planté par Bourgoin

Bourgoin a annulé son match amical prévu face à Grenoble le vendredi 6 août. La raison ? Le CSBJ affronte la veille le Stade Toulousain et affirme ne pas pouvoir présenter deux équipes assez compétitives. Une déception pour les Grenoblois qui ne souhaitent plus jouer les Berjaliens en pré-saison.

 
Bourgoin plante Grenoble - Rugby - Matches amicauxIcon Sport
 

C'est une suppression qui fait débat. Après avoir prévu un match amical contre Grenoble depuis plus de deux mois, Bourgoin a annulé la rencontre du vendredi 6 août...tout en maintenant l'opposition de la veille face à Toulouse. Et ce pour la deuxième fois en trois ans ! Plusieurs motifs ont dicté cette décision. En premier lieu, l'enchaînement des blessures qui ont tour à tour touché les cadres de l'équipe. Michaël Foirest s'est luxé une clavicule à l'entraînement il y a une semaine, Olivier Milloud s'est tordu le genou face à Clermont vendredi dernier et Silvère Tran s'est donné une entorse à une cheville lors de ce même match. Seconde raison : les Berjaliens n'ont pas encore reçu l’autorisation de faire jouer Piet Van Zyl et Matias Viazzo à cause de leur récente sélection en équipe nationale de Namibie et d’Argentine. Vient s'ajouter à cela le problème des licences bloquées par la DNACG. Les Berjaliens ont déclaré ne pas pouvoir aligner une équipe assez compétitive pour le vendredi 6 août. Et pour cause, ils sont opposés à Toulouse le jeudi 5. Du favoritisme malvenu pour Marc Chérèque, le président du FC Grenoble Rugby. "A moins d’une semaine de la date prévue, le CSBJ nous fait faux bond, perturbe le programme de préparation de notre équipe et prive nos supporters d’une rencontre amicale à domicile, explique-t-il sur le site officiel du club [...] Le "premier club de Rhône-Alpes" semble avoir oublié le respect de ses voisins."

Priorité au champion d'Europe

Pour Éric Catinot, entraîneur de Bourgoin, il n'est pas question de prendre de risques à quelques jours de la reprise officielle. "Si le match était maintenu, nous aurions dû doubler des joueurs avec un long voyage dans la nuit de jeudi à vendredi, au risque d’accumuler encore beaucoup de blessures à une semaine du début du championnat", affirme le coach sur le site du CSBJ. La priorité va donc clairement au Stade Toulousain qui paraît être une meilleure opposition à une semaine du début du Top 14. Éric Catinot justifie cette option. "Il a fallu faire un choix sachant qu’on ne pouvait pas se désengager du Stade Toulousain, organisateur du match, qui est quand même le champion d’Europe en titre et avec lequel nous nous étions engagés par écrit."

Grenoble ne souhaite pas en rester là. Par la voie d'un communiqué sur le site officiel, les Isérois ont fait savoir qu'ils ne désiraient plus se mesurer à son voisin de Rhône-Alpes pour une quelconque rencontre de préparation. "Il (Bourgoin) veut bien délocaliser ses rencontres de Top14 à Grenoble, mais rechigne à venir y jouer une rencontre amicale contre une équipe de Pro D2. A l’avenir, nous ne conclurons plus de match amical avec le CSBJ." Le FCG cherche donc un nouvel adversaire pour ce week-end. A bon entendeur.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |