Pierre-Yves Revol - 3 juin 2012 - AFP
 
Article
commentaires

LNR: les demies-finales au Parc des Princes ?

LNR: les demies-finales au Parc des Princes ?

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 06/09/2012 à 15:37 -
Par Rugbyrama - Le 06/09/2012 à 15:37
Ce jeudi matin, s’est tenue la conférence de presse de rentrée de la Ligue Nationale de Rugby. Son président, Pierre-Yves Revol en a profité pour aborder les différents projets de l’institution, tout en laissant en suspend sa candidature à sa propre succession.
 

Après Marseille, en 2011, et Toulouse, en 2012, la LNR se penche sur la ville qui accueillera les demi-finales du Top 14. De l’aveu de Pierre-Yves Revol, président de la Ligue, celle-ci étudie "très sérieusement" la possibilité de les organiser à Paris, dans l’enceinte mythique du Parc des Princes. Voilà qui rappellera quelques beaux souvenirs à certains, comme cette splendide finale Toulouse-Toulon de 1985...

Si la candidature parisienne venait à être rejetée, la Ligue pourrait opter pour une solution radicalement différente : plutôt que rester dans les grands bastions du rugby français, elle pourrait choisir d’aller à la rencontre des nouvelles terres de rugby: "On va étudier très sérieusement l'hypothèse du Parc des Princes mais d'autres villes sont, je crois, candidates. Si ce n'est pas à Paris, on ira sans doute hors des zones traditionnelles où le rugby est bien implanté, dans l'ouest ou dans le nord de la France". Ainsi, les villes de Lille et de Nantes sont envisagées. Seules certitudes: la phase finale du Top 14 2012/2013 débutera le 10, 11 ou 12 mai avec les matches de barrages, les demi-finales ont été programmées les 24, 25 ou 26 mai, et la finale sera disputée le 1er juin au Stade de France.

Des délocalisations en hausse

La mode des délocalisations se poursuit. Sources d’importants revenus à condition d’être savamment planifiées, les délocalisations sont en nette hausse (plus de 30%) par rapport au précédent exercice, qui avait déjà observé une forte progression par rapport au précédent. Ainsi, il y aura 30 matches délocalisés, contre 21 la saison dernière.

Revol se fait attendre

Enfin, Pierre-Yves Revol a fait durer le suspense. Alors que beaucoup attendaient une annonce confirmant sa candidature à sa propre succession, le président de la Ligue s’est contenté d’une déclaration pour le moins laconique: "A vrai dire je ne sais pas. Je prendrai ma décision d'ici la fin du mois. Cela dépendra essentiellement des différents arbitrages dans ma vie professionnelle et personnelle. Si je suis candidat, il faut que je sois sûr de pouvoir y consacrer le temps nécessaire. Les enjeux sont importants pour les clubs. Il faut être loyal vis-à-vis des présidents de club quand on prend ce type d'engagement", a poursuivi le président de la LNR.

Dirigeant du groupe pharmaceutique Fabre et ancien président du Castres Olympique, Pierre-Yves Revol a été élu à la présidence pour quatre ans en 2008. Les appels à candidature débuteront "fin septembre" jusqu'au 26 octobre. Pour l’instant, aucune candidature n’a été déposée. L’assemblée générale de la LNR se réunira le 16 décembre pour procéder au renouvellement du Comité directeur (17 membres).