Gavin Henson - mars 2009 - Pays de galles - DPPI
 
Article
commentaires
Ligue celte

Gavin Henson, le come back

Gavin Henson, le come back

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 08/07/2010 à 16:35 -
Par Rugbyrama - Le 08/07/2010 à 16:35
Véritable icône du rugby gallois il y a près de cinq ans, le centre Gavin Henson va effectuer son retour sur les terrains après plus de seize mois d’absence. Handicapé par de sérieuses blessures à une cheville, à un mollet et à un tendon d’Achille, Gavin Henson espère retrouver le maillot national.

Le rugby gallois peut enfin souffler. Ayant avancé un temps la fin de sa carrière sportive, le centre international Gavin Henson va effectuer très prochainement son retour sur les pelouses. Un peu plus de seize mois après le début de son calvaire marqué par de nombreuses blessures (cheville, mollet et tendon d’Achille). Un véritable soulagement pour les fans qui avaient porté aux nues le joueur lors du Grand Chelem du XV du Poireau en 2005. Le natif de Bridgend avait en effet pris une part importante dans ce magnifique succès. Contre l’Angleterre, pour sa première participation au Tournoi et lors de la rencontre d’ouverture, il passa la pénalité victorieuse (76e, 11-9), à plus de 52 mètres des poteaux. Excusez du peu pour un joueur alors âgé de 23 ans.

Cette action constitue l’un de ses principaux faits d’arme et c’est réellement ce jour-là qu’il se révéla aux yeux de la planète rugby. A cette occasion, il devenait le héros de tout un peuple. Les Gallois attendaient depuis douze ans une victoire contre le voisin anglais. Le lendemain de cette victoire historique, The Wales on Sunday titrait même "Gav it" et attribuait une note sans équivoque : dix sur dix. La légende Ieuan Evans, ancien capitaine du pays de Galles dans les années 70, ne tarissait pas d’éloge et clamait dans sa chronique du Daily Telegraph : "Nous adorons ce garçon et même ses cheveux."

Look impeccable

Car Gavin Henson ne symbolisa pas seulement un génie du ballon ovale. Ce fut aussi une icône de la mode et nombreuses furent les midinettes à idolâtrer le jeune beau gosse. Celui-ci n’hésitait pas une seule seconde à s’afficher avec des souliers en or et en argent aux pieds. Ses cheveux n’échappaient pas à la règle. Il y accordait une énorme importance et ne supportait le seul fait d’être mal coiffé. La légende dit même qu’il se remettait du gel dans les cheveux à la mi-temps de certains matchs internationaux afin de garder son look impeccable.

Aujourd’hui, son style n’est plus guère au centre de ses préoccupations. "Gavin est passé par des moments très durs du fait de ses blessures à répétition. Cela a duré plus d’un an sans jamais pouvoir refouler les pelouses. Mais il a fait preuve d’une incroyable volonté et a toujours pensé pourvoir rejouer. Il est resté en forme physiquement, s’est entretenu et désormais, il n’est plus focalisé que sur une chose : son retour avec les Ospreys", déclarait un proche du joueur.

A tout juste 28 ans, Gavin Henson a encore le temps de refaire parler de lui. L’entraînement avec sa province galloise a repris ce lundi et la coqueluche ne devrait pas tarder à retrouver ses anciens coéquipiers. Nommé révélation mondiale de l’IRB en 2001, il devrait apporter un plus bénéfique aux Ospreys, notamment en Coupe d'Europe. Vainqueur de deux Grand Chelem (2005 et 2009), Henson espère secrètement "retrouver la sélection nationale". On le souhaite pour ce joueur au talent immense (31 sélections) qui n’a plus joué sous les maillot des Diables rouges depuis une défaite face à l’Irlande (15-17). C’était il y a seize mois déjà…