Getty Images

Irrésistible La Rochelle, le Stade Français chute, Biarritz roi du derby : les 5 infos du week-end

Irrésistible La Rochelle, le Stade Français chute, Biarritz roi du derby : les 5 infos du week-end
Par Eurosport

Le 15/10/2017 à 23:57Mis à jour Le 16/10/2017 à 00:40

La Rochelle qui sort le costume de gala pour sa grande première en Champions Cup, Montpellier bousculé au Leinster, le Stade français piégé en Russie... Pour vous, notre tour d'horizon des faits marquants du week-end.

La Rochelle, une première glorieuse

Pour sa première sortie dans la grande Coupe d'Europe, les Rochelais n'ont pas manqué leur rendez-vous. Une victoire de prestige (27-34) assortie du bonus offensif sur la pelouse du Stoop de Twickenham et une prestation d'ensemble remarquable. Avec leur force de frappe, les Maritimes ont fait mordre la poussière aux Harlequins. Le centre Geoffrey Doumayrou y est allé de son doublé. Les Londoniens se consoleront avec le bonus défensif, pour les Rochelais c'est une première heureuse.

Geoffrey Doumayrou (La Rochelle)

Geoffrey Doumayrou (La Rochelle)Getty Images

Montpellier coince à l'extérieur

Sur le papier, cela pourrait ressembler à une bonne affaire. Ramener un bonus défensif du Leinster, triple champion d'Europe, et un des historiques de la compétition, les hommes de Vern Cotter auraient sans doute signé pour avant le début de la rencontre. Sauf que les Cistes auraient pu espérer plus au vu de leur fin de match alors que les Irlandais terminaient la rencontre à quatorze. Les joueurs de Dublin l'emportent avec le bonus offensif (24-17) et Montpellier cale une nouvelle fois à l'extérieur après avoir perdu en championnat sur la pelouse de l'UBB et celle du Stade français.

Le MHR s'est incliné sur la pelouse du Leinster (24-17) - Champions Cup, 14 octobre 2017

Le MHR s'est incliné sur la pelouse du Leinster (24-17) - Champions Cup, 14 octobre 2017Getty Images

La Bérézina du Stade Français

"Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise ? C'était juste nul. On a été catastrophiques, en-dessous de tout, ridicules. Quand tu ne respectes pas ton adversaire et les bases du rugby, tu perds, voilà tout." Julien Dupuy n'a pas mâché ses mots en conférence de presse d'après-match. Il faut dire que le Stade français a livré une prestation méconnaissable en Sibérie, face à Krasny Yar. Dans leur ville de Krasnoyarsk, les vice-champions de Russie ont fait eux aussi une entrée tonitruante dans le Challenge Cup s'imposant 34-29 face au tenant du titre. Médiocres dans tous les secteurs de jeu et absents sur toutes les phases de combat, les joueurs de la capitale n'ont pas brillé. Une copie à revoir !

Julien Arias (Stade Français)

Julien Arias (Stade Français)Getty Images

Au BO le derby !

Samedi, le Pays basque était en ébullition car c'était jour de derby du côté de Jean-Dauger. Entre deux équipes dans le ventre mou du Pro D2 depuis le début de saison, ce match était l'occasion de se donner de l'air et d'espérer une suite de championnat plus sereine. Et c'est Biarritz qui a fait la bonne affaire avec sa victoire (30-24) au terme d'un spectacle de grande qualité. Dans le sillage d'une charnière Lucu-Bernard aux petits oignons, le BO s'est offert le derby, une première depuis 2011. Cette victoire permet aux joueurs de Gonzalo Quesada de basculer dans la première moitié du classement. Pour Bayonne, douzième, c'est la soupe à la grimace.

Vidéo - Biarritz s'offre Bayonne à Jean-Dauger : Les temps forts du derby basque

02:39

Provence Rugby se replace

Alors que Chambéry mène un train d'enfer avec cinq succès en autant de journées de poule Élite en Fédérale 1 (21 pts sur 25 possible) , la lutte pour la deuxième place est plus ouverte que jamais. Dans ce sens, la victoire bonifiée de Provence Rugby à Limoges (35-14) permet au club du Sud-est d'être le nouveau dauphin des Savoyards, trois points devant Roval Drôme.

0
0