Mohr tales ferrou - Jubilé Benjamin Ferrou - Other Agency
 
Article
commentaires

La Rochelle: Du beau monde pour le jubilé Ferrou-Mohr

La Rochelle: Du beau monde pour le jubilé Ferrou-Mohr

Par Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 03/08/2013 à 17:21 -
Par Midi Olympique - Le 03/08/2013 à 17:21
Milhas, Tales, Elissalde, Milhas, Darricarrère, Merceron ou encore Fauqué... Ils étaient nombreux à avoir participé au jubilé du duo Ferrou-Mohr à La Rochelle.

Une journée de jubilé est toujours un moment très particulier pour celui qui tire élégamment sa révérence. A plus forte raison lorsque les héros de la fête sont deux, qu’ils ont été inséparables près d’une décennie sous les couleurs rochelaises, et enfin que la célébration précède, en présence de 12 000 personnes, une rencontre amicale de prestige entre l’ASR et le Stade toulousain.

Other Agency

Benjamin Ferrou et Robert Mohr ont reçu jeudi l’hommage que méritait leur carrière exceptionnelle. Ceux qui flânaient le matin au stade Deflandre ont assisté à un spectacle réjouissant et rare qui donnait le ton chaleureux de l’après-midi. D’abord, Rochelais et Toulousains opposés un peu plus tard en soirée, ont effectué séparément leur mise en place. Ensuite, sous les ordres des coachs Collazo et Servat, les avants des deux packs ont travaillé en opposition la nouvelle règle de la mêlée. A cet instant, commençaient à arriver au stade les coéquipiers de Benji Ferrou et Bob Mohr au sein de "La Rochelle Classic", constitué pour l’occasion. Pas moins de 39 anciens coéquipiers ou amis des deux jeunes “retraités“ – réunis la veille – ont répondu présents à l’invitation, et bien que mobilisés le lendemain par un match du Castres olympique, Serge Milhas, David Darricarrère et Rémy Tales avaient fait le déplacement. Ne cachant pas leur joie : "Pour Benji et Bob nous nous devions d’être là" reconnurent les deux coachs au sujet desquels Ferrou confia non sans émotion : "Ils ont énormément compté dans la vie du Stade rochelais et dans ma carrière".

Jean-Baptiste Elissalde donne la victoire à "La Rochelle Classic"

Other Agency

En tenue, Rémy Talès a donné le coup d’envoi, puis il a rejoint sur le banc un encadrement haut de gamme : Milhas, Darricarrère entraîneur, Jean-Pierre Elissalde manager. L’opposition de "France Classic", composée d’anciens qui participent régulièrement à la coupe du Monde aux Bermudes, se révéla digne de l’évènement avec ses Betsen, Hueber, Nauroy, Louvet, F. N’Tamack, Dhien, Caillat, Van der Vestuizen, Ménieu, Noutary, Chouchan, Mitu et consorts. Cet affrontement de qualité se révéla bourré de symboles dont le dernier, majestueux. C’est Jean-Baptiste Elissalde, qui n’avait pu résister au plaisir de jubiler avec ses copains rochelais, qui inscrivit dans la dernière minute l’essai de la victoire de "La Rochelle Classic" (12-7)... avant de rejoindre William Servat (Guy Novès était absent) auprès des Toulousains dans leur vestiaire. Les associations Ferrou-Jean-Ba puis Jean-Ba-Merceron ont fait frémir de bonheur les nostalgiques de tous bords. Beau a été le tour d’honneur des deux compères, belle a été l’ovation des 12 000 rochelais. De nouvelles aventures les attendent : Bob Mohr a intégré la structure du club, Benjamin Ferrou, lui, tourne la page rugby et se consacrera désormais au golf, au tennis et vraisemblablement au... hand à la rentrée.

Les Rochelais d’aujourd’hui sont assez grands pour faire sans eux mais jeudi soir, face à un Stade toulousain pourtant allégé des pattes de devant (avec seulement quatre titulaires potentiels : Steenkamp, Lamboley, Nyanga et Tekori), les Maritimes robustes en mêlée mais en panne d’alternance ont subi la défense des Toulousains, leurs prises d’initiatives et leur vitesse. Finalement, Jean-Marc Doussain et les siens se sont imposés 33-7, et 5 essais de Médard (2), Camara, Beauxis et Donguy à 1 de pénalité sur une puissante ruade de la mêlée maritime. A ce propos, nous vous livrons une statistique qui fera réfléchir : sur les 21 mêlées ordonnées par l’excellent jeune arbitre Maxime Chalon, 9 fois seulement le ballon a pu être négocié. Dommage, car nous aurions apprécié de voir plus souvent la nouvelle arme toulousaine, Hosea Gear.

Midi Olympique

Le soir de son jubilé, au cœur de la fête, Benjamin Ferrou a voulu poser en compagnie des ouvreurs avec lesquels il a joué au Stade rochelais : Bordes, Merceron, Bouché, Tales, Fauqué, Laloo (de gauche à droite). Photo Gérard Piffeteau .

 
 

commentaires


  • ultra_csbj03/08/2013 23:47

    Un grand bravo à ces deux joueurs qui finissent leur carrière à La Rochelle après l'avoir commencée tous deux à Bourgoin ....