Contepomi - Stade français - 5 mai 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires

L'ouvreur argentin du Stade français Felipe Contepomi annonce la fin de sa carrière

Contepomi annonce la fin de sa carrière

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 19/03/2013 à 17:23 -
Par Midi Olympique - Le 19/03/2013 à 17:23
Felipe Contepomi (35 ans ; 79 sélections) vient d'annoncer qu’il raccrochera ses crampons au terme de cette saison. Auteur de 631 points avec les Pumas, l'ouvreur ou centre passé par le Leinster se laisse toutefois le droit d'effectuer un dernier baroud d'honneur sous le maillot argentin lors des Four Nations. Avant de rentrer au pays, où sa reconversion est déjà programmée.

Une page du rugby argentin va se tourner. Dernier des hommes forts de 2007, qui avaient atteint la demi-finale de la Coupe du monde en France, Felipe Contepomi s’apprête à rejoindre Augustin Pichot, Mario Ledesma et Rodrigo Roncero dans le clan des retraités. Il l’a en tout cas annoncé sur les ondes de France Bleu, dans un magazine à paraître jeudi mais dont la radio publie d’ores-et-déjà un extrait. "Je ne sais pas si je dois faire une annonce officielle mais oui j’arrête. C’est décidé, je rentre (en Argentine, N.D.L.R.). À 35 ans, j’ai eu une très, très belle carrière. J’ai profité de beaucoup de choses même si, les dernières années, j’ai eu quelques blessures. Cela rend les entraînements plus difficiles les lundi ou mardi. Forcément, ce n’est pas simple de définir quand s’arrêter, mais il fallait bien que cela arrive". Régulièrement blessé et titulaire une seule fois cette saison en championnat avec son club, le Stade français, Contepomi s’apprête donc à quitter la scène rugbystique avec un sacré palmarès: 79 sélections avec les Pumas pour 631 points inscrits, un titre européen en 2009 avec le Leinster et une finale du championnat d’Angleterre, en 2002 alors qu’il évoluait à Bristol.

Une reconversion toute trouvée

Avant d’en terminer, l’ouvreur ou centre argentin souhaiterait tout de même participer à la Tournée d’été ainsi qu’au Four Nations avec son pays. Il sera alors temps pour lui de raccrocher les crampons pour retourner en Argentine, où son avenir professionnel l’attend. "Je vais commencer ma carrière de médecin là-bas. C’est une décision de vie, certes dure mais que je suis quand même très content de prendre. Je le vis de la meilleure des façons. Je vais savourer chaque minute, chaque entraînement et profiter". Avant cela, il reste encore quelques défis. Avec l’Argentine, donc, mais aussi avec le Stade français qui, s’il semble distancé en championnat pour la qualification, garde pour sa fin de saison le piment d’un quart de finale en Amlin challenge cup à disputer sur la pelouse de Bath, le 6 avril prochain.

 
 

commentaires


  • squal8320/03/2013 15:32

    Toutes les bonnes choses ont une fin. Être médecin et rugbyman, chapeau l'artiste ils sont peu a pouvoir en dire autant. Il y a longtemps ça se voyez à peu près couramment . De nos jour cela est plus compliqué. Bonne route a lui !

  • Epinard20/03/2013 13:09

    Bonne continuation Felipe ! Soigne tes patients comme tu soignait tes passes.

  • elpatou20/03/2013 08:45

    Que de misères il a pu nous faire dans le jeu ! Joueur de classe internationale , humble mais fier dans le bon sens du terme , dénué de toute arrogance , le genre d'homme avec lequel on aimerait partager un bon repas et discourir à l'envie de rugby mais aussi de tout et de rien ... Bonne et longue route l'artiste !