Albaladejo - France Samoa - Rugby 7 - AFP
 
Article
commentaires
Rugby à 7

Dubaï réussit si bien aux Bleus

Dubaï réussit si bien aux Bleus

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 02/12/2012 à 14:54 -
Par Rugbyrama - Le 02/12/2012 à 14:54
Défaits dans le match pour la troisième place contre le Kenya (15-12), les Bleus ont de nouveau réalisé une bonne performance à Dubai en capitalisant dix-sept points leur permettant d’accéder à la cinquième place provisoire.

L’environnement se prêtait aux exploits: Dubaï, ou les grandeurs de l’Orient. Le rugby à VII ne déroge pas à la règle. La deuxième étape du circuit mondial du Sevens place la barre haut. Très haut. En effet, plus de cent mille spectateurs étaient attendus dans la capitale dans l’émirat du même nom. Seize équipes masculines, douze féminines qui évoluent au niveau mondial, et pas moins de cent soixante-quinze équipes invitées. Et au milieu de cette cohue, nos Bleus. Peut-être impressionnés par un tel décor, ils manquèrent complètement leur entame de tournoi en étant corrigés d’emblée contre le Canada (0-20). Ils se sont ensuite repris contre les Etats-Unis (17-14), avant d'assurer la qualification en signant une belle performance contre l'Australie (7-0).

Les Bleus restent dans le gratin

Le verdict des phases finales tomba enfin: les Bleus allaient affronter les Fidji en quart, nation majeure du VII, vainqueurs de la précédente étape australienne. Décomplexés, les Tricolores marquèrent juste avant la pause par l’intermédiaire de Jean-Baptiste Gobelet, avant que les Fidjiens ne répliquent. Une pénalité de Paul Albaldéjo fit finalement pencher la balance en la faveur des Bleus, qui allaient se mesurer aux redoutables Samoans en demi-finale. Après une excellente entame (essai de Terry Bouhraoua au bout une minute de jeu), les Français encaissèrent deux essais, dont un de Robert Lilomaiava, qui avait affronté le XV de France une semaine plus tôt à Saint-Denis. Le tournoi des Bleus se conclua sur une défaite contre le Kenya dans le match pour la troisième place, suivant un scénario identique: une entame idéale (essai de Julien Candelon peu après la première minute de jeu), avant de subir la loi de l’adversaire (trois essais kenyans à deux). Quoi qu’il en soit, le France consolide sa place dans leTop 6: avec 27 points, la France est juste derrière les Fidji, les Samoa et le Kenya, deuxièmes à égalité de points (32).

Un bilan de tournoi forcément positif pour les hommes de Frédéric Pomarel. Elu dans l'équipe type de l'étape de Dubaï, le pilier, Jean-Baptiste Gobelet, s'avouait très heureux: "C'est très bon de revenir ici. On est arrivé à battre les Fidji, une équipe énorme qui était invaincue depuis le début de la saison. Cette étape est relevée et nous avons atteint les demi-finales après une finale l'an dernier. Pour nous c'est un gros pas franchi et c'est bien pour le rugby à 7 français".