Test-matchs

Nouveau clash entre Guazzini et la RFU

Le Stade Français a exigé le retour au sein du club de son ailier anglais Ollie Phillips, qui avait été sélectionné par l'équipe d'Angleterre de rugby à VII pour disputer le Tournoi de Londres. Une décision qui intervient quelques mois après l’épisode Haskell durant le dernier Tournoi des 6 Nations.

 
Nouveau clash Guazzini-RFU - Rugby - Test-matchs Icon Sport
 

Décidément, le torchon brûle entre le Stade français et la Fédération anglaise de rugby. Les relations entre les deux parties se sont en tout cas considérablement détériorées tout au long de la saison. Et le point d’orgue a certainement été atteint ce vendredi en fin de journée quand le club parisien a exigé le retour de son ailier anglais Ollie Phillips, qui avait été sélectionné par l'équipe d'Angleterre de rugby à VII pour disputer le Tournoi de Londres, même si la saison du Stade français est désormais terminée. C’est la RFU qui l’a indiqué dans un communiqué : "Ollie Phillips a été rappelé par son club, le Stade Français. Nous sommes très déçus de cette décision, Ollie ayant fait partie de l'équipe anglaise de VII au cours des dernières années et ayant été nommé joueur mondial de l'année 2009".

Durant le Tournoi des 6 Nations auquel le troisième ligne aile du Stade français James Haskell avait participé avec sa sélection, la Fédération avait refusé de le libérer avant la rencontre entre Paris et Toulouse en pleine compétition. Max Guazzini avait pourtant exigé le rapatriement de son joueur. La RFU avait obtenu des clubs du championnat anglais que les internationaux soient laissés au repos lors de ce week-end sans match international. Le président du Stade français s’appuyait sur un argument recevable : "Le Stade Français n'est pas un club anglais, il n'est pas tenu par cet accord. Nous avons été plutôt gentils avant le Tournoi, pour les stages de préparation. […] Les entraîneurs peuvent décider de le faire jouer ou pas, mais il doit se tenir à la disposition du club." Une version que contestait la RFU : "Nous avons signé un accord avec le Stade Français l'été dernier et il est bien prévu dans le contrat de James qu'il doit être disponible pendant les périodes de rassemblement des internationaux".

Finalement, Haskell était resté avec l’équipe d’Angleterre et le club parisien n’avait que peu apprécié l’attitude de la Fédé anglaise. "Le Stade Français Paris précise qu’aucun accord n’a jamais été signé avec la RFU contrairement à ce que cette dernière affirme […] La Fédération anglaise de rugby confond certainement avec d’autres clubs tels que Toulon qui, pour la saison en cours, a dû l’accepter en ce qui concerne Johnny Wilkinson".

Nouveau clash Guazzini-RFU - Rugby - Test-matchs Guazzini  : "La règle est la même pour tous"

En ce qui concerne Ollie Phillips, la RFU se dit une nouvelle fois déçue de l’attitude du Stade français : "Nous avions travaillé en étroite collaboration avec le Stade cette saison concernant les engagements d'Ollie et ne l'avions pas sélectionné pendant la saison à la demande du Stade", poursuit son communiqué. "Ollie est très déçu de manquer ce tournoi à domicile [...] Nous allons demander à l'IRB d'envisager à l'avenir la libération des joueurs pour le Circuit mondial dans le cadre de la règle 9", conclut le texte.

Max Guazzini s’appuie encore sur un argument en apparence implacable : il a déjà refusé la libération du troisième ligne Antoine Burban au profit de l'équipe de France à VII, "Je ne vois pas pourquoi Antoine Burban n'aurait pas participé à ce tournoi et pourquoi Ollie Phillips y aurait participé. La règle est la même pour tous", a déclaré à l'AFP le président du Stade Français. La décision de ne pas libérer Burban a d’ailleurs entraîné sa non-convocation, ainsi que celles du Montpelliérain Fulgence Ouedraogo et des Brivistes Alexis Palisson et Fabrice Estebanez, pour la tournée estivale du XV de France, provoquant une vive polémique entre la Fédération française de rugby et la Ligue nationale, émanation des clubs professionnels.

En attendant, les clashs entre Max Guazzini la RFU se répètent et les relations ne risquent pas de s’apaiser : "On n'a même pas reçu de convocation de la part de la Fédération anglaise qui pendant le Tournoi des 6 Nations ne nous a pas fait de cadeau avec James Haskell". Avant de conclure de manière aussi ironique que provocatrice : "Si l'équipe d'Angleterre veut prendre nos joueurs en charge et les payer, il n'y a pas de problème".

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |