Midi Olympique
 
Article
commentaires
Test-matchs

Les clés de France A

Les clés de France A

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 11/06/2009 à 10:30
Alors que les Bleus sont en tournée dans l'hémisphère Sud, l'équipe de France A, sortie des placards après plus deux ans d'absence, est en Roumanie pour disputer la Coupe des Nations à partir de vendredi. Voici tout ce qu'il faut savoir sur cette formation composée de jeunes... et de moins jeunes.

A quand remonte la dernière apparition de France A?

Les dernières sorties de l'équipe de France A remontent à février 2007. Alors que les Bleus de Bernard Laporte disputent les 6 Nations, les A dominent leurs homologues irlandais (20-12) avant de battre les Italiens (44-16). C'est l'occasion de garder sous le coude des joueurs susceptibles d'intégrer le squad Coupe du monde en cas de pépin. Ce sera d'ailleurs le cas avec Thierry Dusautoir, qui remplacera au pied levé Elvis Vermeulen et Nicolas Mas (pour Sylvain Marconnet). On trouvait également à cette époque chez les A, Vincent Clerc, David Skrela, Imanol Harinordoquy, Benjamin Kayser et un certain Julien Dupuy, aujourd'hui en Nouvelle-Zélande.

Quel type de joueurs trouve-t-on chez les A?

On peut distinguer trois catégories. Les très jeunes au fort potentiel mais dont l'avenir en équipe de France se situe à long terme (Fakate, Grosso, Huget, Sola et Martial). Les joueurs qui frappent aux portes du XV de France mais qui n'ont pas l'expérience internationale suffisante pour aller en tournée (Ducalcon, Maestri, Denos, Porical). Et enfin des joueurs qui ont déjà connu les Bleus mais qui ne figurent pas dans les premiers choix de Lièvremont comme Diarra et Tomas. "On parle de France A mais je dirais que c'est France Espoir, explique le demi de mêlée de Montpellier. Ca me fait penser un peu aux moins de 21 ans mais avec plus de maturité dans le jeu. C'est une bonne chose d'avoir remis cette équipe en place. Cela permet à des joueurs de pouvoir se montrer et prouver qu'ils sont là".

Quel intérêt pour Marc Lièvremont et le XV de France?

C'est l'occasion de frotter des joueurs au niveau international pour voir ce qu'il est possible d'en tirer. C'est aussi pour que ces joueurs prennent conscience qu'ils ne sont plus très loin du XV de France ou qu'ils ont le potentiel pour y être un jour. "Ils ont été sélectionnés parce que nous pensons qu'à plus ou moins long terme, ils peuvent intégrer l'équipe de France, explique Philippe Agostini, l'entraîneur, sur le site de la FFR. Marc Lièvremont souhaitait pouvoir compter sur une équipe de France A parce qu'il y a un gros écart entre l'équipe de France des moins de 20 ans et le XV de France. Le rôle de France A est de pouvoir combler cet écart avec une marche intermédiaire pour pouvoir confronter les joueurs sélectionnés à des compétitions internationales".

La Coupe des Nations, c'est quoi?

La Coupe des Nations a été créée en 2007 par l'IRB pour remplacer dans le calendrier l'obscure Super IRB Powers Cup, compétition qui réunissait les USA, le Japon, la Russie, le Canada et, lors de sa dernière édition, la Roumanie. C'est justement là que s'est établie la Coupe des Nations depuis deux ans, à chaque fois remportée par les Baby Boks. Tournée des Lions oblige, ils ne viennent pas cette année et sont donc remplacés par l'équipe de France A. L'Ecosse A étaye également le plateau 2009 où l'on retrouve les habitués: Roumanie, Italie A, Russie et l'Uruguay, qui remplace la Géorgie. Chaque équipe ne joue que trois matchs mais dans une poule unique.

LE GROUPE FRANCE

Avants (14) : Luc Ducalcon (Castres), Yannick Forestier (Castres), Aretz Iguiniz (Bayonne), Yohan Montes (Stade Toulousain), Brice Mach (Montauban), Jean-Philippe Genevois (Bourgoin), Aliki Fakate (Lyon), Yoann Maestri (Toulon), Guillaume Vilaceca (Perpignan), Ibrahim Diarra (Montauban), Steve Malonga (Castres), Jean-Pierre Perez (Perpignan), Marc Baget (Bayonne), Raphaël Lakafia (Grenoble).

Arrières (12) : Julien Audy (Montauban), Julien Tomas (Montpellier), Regis Lespinas (Montauban), Romain Sola (Agen), Romain Cabannes (Biarritz), Lionel Mazars (Castres), Fabrice Estebanez (Brive), Remy Groso (Lyon), Yohan Huget (Agen), Romain Martial (Narbonne), Florian Denos (Bourgoin), Jerome Porical (Perpignan).