Test-matchs

L'inconnue sud'af

Privés de nombreux joueurs, blessés ou hors de forme, les champions du monde en titre sud-africains ne savent pas où ils mettent les pieds samedi après-midi même si le sélectionneur Peter de Villiers fait preuve, comme de coutume, de confiance et d'arrogance avant le rendez-vous avec les Bleus.

 
L'inconnue sud'af - Rugby - Test-matchs Icon Sport
 

Fourie du Preez, le meilleur demi de mêlée de la planète, s'est blessé lors de la finale du Super 14. Exit, Fourie. Bakkies Botha, le boucher des Bulls, est suspendu. Dieu merci. Juan Smith, le flanker blond platine des Cheetahs, revient à peine de blessure. Frans Steyn flâne à Paris. Bismarck du Plessis est handicapé par une blessure à l'épaule. Tendaï Mtawarira, né au Zimbabwe, ne dispose pas des autorisations nécessaires aux yeux du gouvernement sud-africain pour porter à nouveau le maillot Springbok. Une question s'impose : va-t-on leur marcher dessus samedi après-midi au Newlands ? Le sélectionneur national Pieter de Villiers sourit : "Les Français vont découvrir de nouveaux joueurs sud-africains. Notre réservoir est colossal. Il est même plus important qu'en Nouvelle-Zélande. Je ne suis pas inquiet. Nos réservistes voudront montrer à l'équipe de France ce que sont les valeurs du rugby sud-africain." Le décor est planté.

Les Français favoris ?

On a beau prendre le problème par tous les bouts, on ne sait pas vraiment comment y répondre. Si les Bleus ont battu les invincibles Boks en novembre dernier à Toulouse, on voit mal comment ils pourraient s'incliner, quelques mois seulement après un grand chelem triomphal, face à une équipe amputée de ses meilleurs éléments. "Je vois les Bleus l'emporter au Newlands", expliquait le grand Morné du Plessis, deuxième ligne légendaire des années 70, dans les colonnes du Cape Times ce mercredi matin. "Nos jeunes joueurs, comme François Louw (flanker) ou Gio Aplon (ailier), n'ont pas encore découvert ce qu'était le haut niveau. Il y a un monde entre un test match et une rencontre de Super 14. Préparons-nous à la guerre. Les Bleus ne nous feront aucun cadeau." On croit rêver. Le peuple Bok, par la voix de l'un de ses plus grands ambassadeurs, ose hurler qu'il craint l'équipe de France. Du bluff, vous dites ? On le jurerait, oui...

L'équipe : Kirchner ; Aplon, Fourie, Olivier, Habana ; (o) M. Steyn, (m) Januarie ; Louw, Spies, Burger ; Matfield, Rossouw ; B.J. Botha, Smit, Steenkamp.

Remplaçants : Ralepelle, J. du Plessis, van der Merwe, Potgieter, Pienaar, de Jongh, J. de Villiers.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |