Imago
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Cipriani, star montante

Cipriani, star montante

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 12/12/2007 à 13:30
Le jeune ouvreur des Wasps, Danny Cipriani (20 ans), est la nouvelle coqueluche du rugby anglais. Bientôt celle de tout un pays?

Le nom de Danny Cipriani est sur toutes les lèvres de l'autre côté de la Manche. Et pas que sur celles de Monica la Cheeky Girl d'un "girls band" - petite amie officielle - ou celles de Larissa, le transsexuel vraisemblablement engagé par un tabloïd anglais pour le piéger la semaine dernière. Non, si l'ouvreur des Wasps fait beaucoup parler de lui en ce moment, c'est avant tout pour ses prestations sur les différentes pelouses d'Angleterre et d'Europe. A 20 ans tout juste, Cipriani est considéré comme un futur très grand et on parle déjà de lui pour disputer le prochain Tournoi des 6 Nations avec le XV d'Angleterre.

Révélé l'an dernier au poste d'arrière chez les champions d'Europe (3 essais en 7 matchs de H Cup) Cipriani est passé à l'ouverture cette saison en raison du départ d'Alex King pour Clermont. Une transition parfaitement négociée pour celui à qui on prête une réputation de grande gueule prétentieuse et qui a clamé haut et fort après la défaite à Clermont que certaines choses ne lui avaient pas plu. "Ce n'est pas de l'arrogance, dit-il. Les gens qui le pensent ne me connaissent pas. Simplement, à mon poste, il faut avoir confiance en soi et le montrer".

Objectif sélection

L'ouvreur des Wasps sait aussi être modeste et reconnait que son jeu au pied n'a pas été parfait en Auvergne le week-end dernier. Un peu à l'image de celui qui tient pour l'instant la tunique de 10 de l'Angleterre, Jonny Wilkinson. L'ouvreur vedette ne tarit d'ailleurs pas d'éloges sur le petit prodige qu'il a récemment affronté avec Newcastle. "Il est jeune et plein de talent. Il sait contrôler le jeu, il tape bien et il a envie d'apprendre, ça se voit, explique Wilkinson. Comme il a encore beaucoup de temps devant lui pour ça, c'est très bien pour les Wasps... et le pays!"

Evidemment, l'ambition ultime est là pour Cipriani. Revêtir le maillot floqué de la Rose. Il y a un peu goûté avant la Coupe du monde, en intégrant le camp d'entraînement des Anglais sans toute fois avoir grand chose à espérer. Maintenant il en veut plus. "Mon but est de jouer pour l'Angleterre, c'est ce que j'ai toujours voulu" , explique Cipriani. Si Brian Ashton est maintenu, il a de fortes chances d'être du Tournoi 2008 car le sélectionneur l'a déjà dirigé à la National Academy. Et comme Jonny Wilkinson est aussi fragile qu'un moineau, Cipriani pourrait toucher les cimes rapidement.