Getty Images

RUGBY CHAMPIONSHIP - La Nouvelle-Zélande renverse l'Australie (35-29)

Au terme d'un chassé-croisé hallucinant, les All Blacks ont fini par renverser les Wallabies

Le 26/08/2017 à 11:49Mis à jour Le 26/08/2017 à 12:27

RUGBY CHAMPIONSHIP - Au terme d'un chassé-croisé mémorable (5 essais de chaque côté), la Nouvelle-Zélande a fini par l'emporter face à l'Australie ce samedi à Dunedin (35-29). Les Wallabies ont d'abord mené 0-17 avant de voir les All Blacks prendre l'avantage à l'heure de jeu.

Les joueurs de Michael Cheika ont quand même bien cru rafler la mise dans les dernières minutes après l'essai de Beale (76e), mais ce sont bien les hommes de Steve Hansen qui ont eu le dernier mot après une ultime réalisation de Barrett (78e). Quel scénario incroyable...

Une 2e victoire en une semaine face à l’Australie et déjà une nouvelle Bledisloe Cup dans l’armoire à trophées des All Blacks. La 15e remportée d’affilée par la Nouvelle-Zélande ! Mais après leur succès d’ampleur (34-54) à Sydney, les Néo-Zélandais ont failli chuter pour la 1re fois depuis 16 ans sur leur sol. L’Australie menait encore d’un point à 3 minutes du coup de sifflet final avant d’être crucifiée par un essai transformé de Beauden Barrett. (35-29, 78e). Les Wallabies ont superbement réagi mais peuvent avoir de gros regrets...

Avant cette 2e journée du Rugby Championship, la question était plus de savoir quelle serait l’ampleur de la victoire des Néo-Zélandais face aux Australiens. Après la démonstration des All Blacks pendant 50 minutes à Sydney le 19 août (6-54 en 50 minutes, 34-54 au final), personne ne s’attendait à un exploit des Wallabies sur le sol néo-zélandais.

D’exploit il n’y a finalement pas eu, mais cela s’est joué à rien. L’essai de Kurtley Beale, transformé par Bernard Foley à 3 minutes de la fin a permis aux Wallabies de reprendre les commandes face aux All Blacks (28-29) et, croyait-on alors, de mettre fin à une série de 6 défaites face aux coéquipiers de Kieran Read. Mais les Néo-Zélandais ont réussi dans une ultime action à repasser devant grâce au talent de leur ouvreur Beauden Barrett (35-29).

Barrett, le sauveur des All Blacks

Des All Blacks qui ont complètement manqué leur entame de match, refroidi par l’essai de Folau sur interception après 25 secondes de jeu seulement. Les Wallabies menaient même 0-17 après moins de 20 minutes et les All Blacks multipliaient les fautes de main. Ils sont revenus au score en fin de première mi-temps grâce à des essais, en force, de Rieko Ioane et d’Aaron Smith, après une mêlée ultra-dominatrice. Menés de trois points à a pause (14-17), les hommes de Steven Hansen ont attendu la 61e minute pour prendre la tête pour la première fois dans ce match grâce déjà à un essai transformé de Barrett (21-17).

Avant ce chassé-croisé invraisemblable entre les deux équipes. Et le dernier mot qui est revenu à la Nouvelle-Zélande. L’Australie ne l’avait emporté qu’une fois dans son histoire à Dunedin en 12 déplacements. C’était il y a 16 ans. C’est aussi la dernière victoire des Wallabies en Nouvelle-Zélande. Ils ont été près de mettre fin à cette disette et de priver au moins temporairement les All Blacks d’une 15e Bledisloe Cup de suite. Mais non, la Coupe reste au pays du long nuage blanc pour au moins un an encore. Mickael Cheika peut être malgré tout fier de la réaction de ses protégés.

0
0