Getty Images

Four Nations - Imparable Nouvelle-Zélande qui s'impose face à l'Argentine (39-22)

Imparables All Blacks
Par Rugbyrama

Le 09/09/2017 à 12:00Mis à jour Le 09/09/2017 à 12:33

FOUR NATIONS - Même malmenés par des Argentins toujours aussi accrocheurs, même maladroits sous une pluie battante, même avec un XV remanié, les hommes de Steve Hansen poursuivent leur série d’invincibilité dans ce Rugby Championship (39-22). En inscrivant une nouvelle fois plus de trente points, et en décrochant leur second bonus offensif de la compétition grâce à six essais inscrits.

Eurosport Player : Votre journal 100% numérique

Voir sur Eurosport

Battus huit fois lors de leurs dix dernières sorties, les Pumas se rendaient à New-Plymouth avec le douloureux souvenir des huit essais encaissés l'an dernier. Pourtant, ce samedi, les coéquipiers d'Agustin Creevy n'ont jamais enfilé le costume de la victime idéale. Mieux, en dominant très largement le début de match, quand bien même ils n'obtenaient qu'une pénalité lors du premier quart d'heure, les Argentins faisaient tourner la tête aux Néo Zélandais.

Mais face aux joueurs de Steve Hansen la moindre faille défensive se paye cache et la défense sud américaine en a eu l'illustration à la 8e minute. Arc-boutés dans leur moitié de terrain, les Néo-Zélandais profitaient d'un gros travail de l'arrière Damian Mckenzie et de la vitesse de Nehe Milner Skudder pour débloquer leur compteur. Il faudra ensuite attendre la 18e minute pour voir le centre Anton Lienert Brown sanctionner une deuxième fois la défense argentine, portant le score à 10-3. Mais les Argentins, comme à leur habitude, choisissaient de ne pas lâcher la rencontre. Ainsi, une pénalité d'Emiliano Boffelli de plus de 50 mètres et un drop de Nicolas Sanchez permettaient aux Sud Américains de recoller au score. Les Pumas prenaient même l'avantage, 16-15, juste avant la pause.

Vaea Fifita s'installe

La seconde période tournera en revanche à l'avantage des Néo Zélandais et illustrera la naissance d'un phénomène : Vaea Fifita. Pour sa première titularisation - et deuxième apparition - sous le maillot frappé du fougère, le troisième ligne d'origine tongienne, a réalisé une performance cinq étoiles. Coureur, gratteur, puissant, le joueur des Hurricanes a sonné, à lui seul, la révolte néo-zélandaise, inscrivant notamment un essai d'anthologie (51e), où il déposait l'ailier Santiago Cordero. Cet essai, son deuxième sous le maillot des Blacks, permettait aux siens d'égaliser.

Un coup porté au moral des Argentins, pourtant en supériorité numérique (carton jaune Beauden Barrett, 50e), qui ne marqueront plus aucun point. Pas en réussite face aux perches, Beauden Barrett conclura pourtant le festival offensif des Blacks en inscrivant le septième essai de la soirée, le sixième pour les locaux. Si l'Argentine semble, petit-à-petit, retrouver son rugby, les joueurs de Daniel Hourcade n'ont rien pu faire lorsque la machine all black s'est mise en route. De leur côté, les Néo Zélandais prennent provisoirement la tête du Four-Nations, en attendant Australie-Afrique du Sud en fin de matinée.

0
0