AFP

Rugby Championship : L'Afrique du Sud prend sa revanche sur l'Australie (18-10)

L'Afrique du Sud prend sa revanche sur l'Australie

Le 01/10/2016 à 19:01Mis à jour Le 01/10/2016 à 19:29

RUGBY CHAMPIONSHIP - Battue il y a trois semaines en Australie (23-17), l'Afrique du Sud a pris sa revanche ce samedi (18-10) pour décrocher son deuxième succès de la compétition.

L'Afrique du Sud retrouve enfin le goût de la victoire. Après trois revers de rang en Rugby Championship, dont la dernière, très lourde, en Nouvelle-Zélande (41-13), les Springboks se sont remis la tête à l'endroit face à l'Australie (18-10). Pris à froid par les Wallabies, qui ont piqué les premiers par Scott Sio (14e), ils ont usé de patience et profité de l'inefficacité et de l'indiscipline adverse pour renverser la vapeur. Auteur de tous les points de son équipe au pied et d'un drop à la dernière minute, Morne Steyn a enlevé le point de bonus défensif à l'Australie et par la même occasion permis à l'Afrique de Sud de prendre seule la deuxième place du tournoi.

Ne pas rentrer avec le moindre point de Pretoria après un tel scenario va donner de sacrés maux de tête à Michael Cheika toute la semaine. Le sélectionneur australien ne s'expliquera pas comment ses joueurs, qui ont occupé la moitié de terrain sud-africaine pendant les trois-quarts du temps, ont fait pour au final rester muet pendant 65 minutes ! Ses Wallabies ont eu des intentions de jeu mais quel manque de réalisme ! Le beau mouvement conclu par Scott Sio au quart d'heure de jeu laissait pourtant entrevoir une belle après-midi pour une équipe remise en confiance par deux victoires consécutives face à l'Afrique du Sud et l'Argentine. Eh bien non !

Quade Cooper (Australie) - 1er octobre 2016

Quade Cooper (Australie) - 1er octobre 2016AFP

Steyn en réussite, Strauss et Louw immenses

Si les Australiens sont restés tant de minutes sans scorer, c'est aussi parce qu'ils se sont cassés les dents sur le rideau vert. Au centre du terrain, Adriaan Strauss a été tout simplement impitoyable. Le capitaine sud-africain a écœuré ses adversaires en sauvant à maintes reprises sa patrie en danger, arrachant tout ce qui se présentait à sa portée dans les rucks. Même chose pour son coéquipier François Louw, débordant d'énergie. Les deux hommes ont maintenu à flots les Springboks au cœur de la tempête et Allister Coetzee leur doit une fière chandelle.

Le patron des Boks, très critiqué dans son pays, ne manquera pas non plus de remercier Morne Steyn pour sa précision au pied. L'histoire du Parisien dans ce match a commencé par un drop (4e) et s'est terminée par autre drop (80e), rendu possible par une percée de Louw. Entre temps, il a concrétisé les fautes australiennes (26e, 35e, 40e+1 , 76e) , notamment en mêlée où les remplaçants Slipper et Robertson ont subi la marée face à Kitshoff et Redelinghuys.

Rien n'est facile pour l'Afrique du Sud dans ce Rugby Championship et cela ne l'a pas été plus ce samedi, elle qui a dû terminer la rencontre avec un flanker, Jaco Kriel, au centre. La victoire est au bout pour cette fois, la deuxième place aussi, mais nul doute que les All Blacks feront moins de politesse dans leur zone de marque dans une semaine.

0
0