AFP

Rugby Championship : Ces All Blacks évoluent vraiment sur une autre planète (41-13)

Ces All Blacks évoluent vraiment sur une autre planète

Le 17/09/2016 à 15:35

RUGBY CHAMPIONSHIP - Toujours aussi impressionnants, les Néo-Zélandais ont infligé une véritable correction aux Springboks, passant 6 essais au total (41-13).

Les superlatifs manquaient déjà. Alors que dire après cette nouvelle démonstration offerte par les All Blacks face à leurs meilleurs ennemis sud-africains (41-13) ? Six essais inscrits, un seul encaissé, et toujours la même rengaine. Une première mi-temps accrochée, au cours de laquelle les hommes en noir parviennent tout de même à prendre les devants.

Avant de lâcher totalement les chevaux au retour des vestiaires. Kieran Read et sa bande vont vite, trop vite. Quel que soit l'adversaire. Le plus impressionnant dans tout ça ? Les Springboks sont loin d'avoir livré une mauvaise copie…

Kieran Read (Nouvelle-Zélande)

Kieran Read (Nouvelle-Zélande)AFP

Les Boks avaient frappé en premier...

Ce sont même eux qui ont frappé les premiers. Jusqu'alors privés de ballons, les hommes d'Allister Coetzee avaient en effet réussi à envoyer Bryan Habana derrière la ligne contre le cours du jeu (3-7, 19e). Rapprochant leur ailier du statut de meilleur marqueur d'essais en sélection de tous les temps. Mais le plus dur, face à ces All-Blacks-là, est de tenir la distance. Et même les Sud-Africains n'y sont pas parvenus.

Le placement approximatif de De Klerk sur la dernière réalisation de Perenara (71e) ou ce pack broyé alors que les Boks bénéficiaient d'une ultime mêlée en bonne position (78e) montrent que la fatigue a clairement contribué à un score aussi lourd. Mais même lorsqu'ils étaient opposés à une défense solide et bien en place, les Néo-Zélandais ont toujours trouvé la faille.

Jesse Kriel (Afrique du Sud)

Jesse Kriel (Afrique du Sud)AFP

Les All Blacks en route vers un record historique

Ils ont d'abord réagi grâce à deux actions similaires, récitées tel un cours appris par cœur : une mêlée en bonne position, Barrett qui attaque la ligne, l'intenable Aaron Smith qui libère rapidement, et Coles qui envoie tour à tour Dagg (22e) et Julian Savea (26e) à l'essai. Puis, en deuxième période, ils ont laissé place aux actions d'envergure avec Ben Smith (49e), Ardie Savea (57e) et Whitelock (64e) à la conclusion.

Avec 15 victoires consécutives au compteur, les hommes en noir ne sont plus qu'à deux longueurs de la marque qu'ils avaient établi dans les années 1960. Et qui avait été égalée par… l'Afrique du Sud il y a un peu moins de vingt ans. Un autre temps. Aujourd'hui, les All-Blacks planent là haut, tout la-haut, au dessus de la planète rugby. La victoire finale dans ce Rugby Championship 2016 est déjà acquise. Ils peuvent dès maintenant penser à la quête de ce record, qui semble plus que jamais à leur portée.​

0
0