AFP

FOUR-NATIONS - Australie - Afrique du Sud (23-17) - L'Australie n'a pas brillé

L'Australie n'a pas brillé mais elle retrouve enfin le chemin de la victoire

Le 10/09/2016 à 14:05Mis à jour Le 10/09/2016 à 17:50

RUGBY CHAMPIONSHIP - Assez brouillonne, l'Australie a toutefois décroché son premier succès dans cette édition 2016. Elle restait sur 6 revers de rang. L'Afrique du Sud, elle, repart bredouille et peut se poser des questions avant d'aller défier les All Blacks.

A l’issue d’un match intense dans le combat, les Australiens s’imposent (23-17) à Brisbane, pour cette troisième journée de Rugby Championship. Les deux équipes se sont cherchées durant toute la première période : chacune voulait se racheter après leurs derniers résultats. Finalement, les Wallabies gagnent, enfin, leur premier match depuis la Coupe du monde. Ils avaient enchaîné six défaites ; les Sud-Africains leur permettent de sortir de cette série.

Les Australiens devaient attendre la 43e minute, et un carton jaune contre Etzebeth, pour fautes répétées, pour enfin mener dans cette partie. Ils prenaient alors le dessus de cette rencontre peu agréable, poussive, malgré une intensité élevée. En moins de 20 minutes, les hommes de Cheika avaient déjà encaissé deux essais (Whiteley 3e, Goosen 18e). Le second montrait toute la fébrilité des Australiens : Foley se faisait intercepter par Strauss - ce qui était de nouveau le cas en fin de match d’ailleurs - Jantjies n’avait plus qu’à poursuivre au pied, pour son arrière. A la pause, les Sud-Africains menaient d’un point, en partie grâce à la chance et à sa puissance. Seulement, ils cédaient lors du second acte.

80 minutes de bagarre

Avec 11 pénalités concédées côté Boks et 8 côté Wallabies, le match s’avérait peu envolé. A part du jeu à une passe, pas grand-chose à signaler dans cette confrontation. Pourtant, les deux formations multipliaient les temps de jeu, le plus souvent au ras, dans les 22 mètres adverses. En vain. Les deux équipes se livraient un combat pendant tout le match, sans développer beaucoup de jeu.

L’action la plus probante était peut-être l’arrachage de maillot d’Alaalatoa sur Etzebeth à l’issue d’une petite bagarre (59e). Par la suite, les deux se cherchaient, sans plus déraper. Un ballet plus abouti que les phases de jeu offensives de ce match ! La seule satisfaction de cette partie restait les 80 minutes de Will Genia : il n'a jamais baissé d’intensité, et même s’il était loin de son niveau d’il y a 4-5 ans, ça donnait un peu d’espoir pour la suite de la compétition. Côté sud-africain, rien de rassurant, ni dans le résultat, ni dans la manière, avant de se déplacer en Nouvelle-Zélande, pour la prochaine journée de Rugby Championship.

0
0