Ruan Pienaar - afrique du sud - 24 aout 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Rugby Championship

Four-Nations, Australie-Afrique du Sud (12-38): Les Springboks donnent la leçon 

Les Springboks donnent la leçon 

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 09/09/2013 à 13:52 -
Par Midi Olympique - Le 09/09/2013 à 13:52
L’Afrique du Sud a mis fin à 42 ans de malheur à Brisbane en infligeant une défaite cinglante à des Wallabies toujours à la recherche de leur première victoire depuis le changement d’entraineur.

En rappelant Quade Cooper pour animer le jeu des Australiens dans leur stade fétiche de Brisbane, McKenzie pensait pouvoir secouer une équipe des Springboks jugée trop lente en 3e ligne et handicapée par l’arrivée tardive des joueurs ayant joué en championnat de France le week end précédent (Stein, Habana, Kruger, Steenkamp, Vermark). Il n’en a rien été avec un score final de 38-12 pour l'Afrique du Sud. Les Springboks entraient le plus rapidement dans le match inscrivant un essai sur un bon mouvement des avants conclu par le pilier remplaçant Coonie Oosthuizen (6e) qui n’était sur le terrain que pour palier la sortie temporaire de Jamie du Plessis qui se faisait soigner.

Pack dominant

Dans un match particulièrement haché, sans rythme et qui favorisait les plans des Sud Africains, jamais les Australiens ne purent insuffler le jeu de mouvement qu’ils ambitionnaient. Et, quand ils se créèrent des occasions ils ne furent jamais en mesure de conclure à cause de maladresses, qui deviennent une véritable plaie du jeu australien, ou encore d’une indiscipline accrue. Les Springboks en profitèrent pour mettre la main sur le match, inscrivant des points à chaque incursion dans le camp australien. Leur domination reposa largement sur la performance gigantesque du paquet d’avants qui fit plier son vis à vis australien. La mélée australienne fut encore une fois mise au supplice alors que la touche des Boks fit un sans-faute. Mais c’est sur les phases de contact que les Sud-Africains firent la différence, dominant les collisions et la récuperation alors que les Australiens, réputés plus rapides ne purent rivaliser.

3 essais de trois-quarts

Jouant derriere un pack qui reculait, Genia, qui suppléait Horwill blessé au capitanat, ne sut jamais mettre Cooper dans de bonnes conditions pour lancer une ligne de trois-quarts regorgeant de talent mais jamais mise en position de s’exprimer. Au contraire, ce sont les Boks qui firent montre de dextérité et de vitesse d’exécution, inscrivant 3 superbes essais de trois-quarts en 2e mi-temps. Pas mal pour une équipe toujours accusée de jouer un rugby trop restrictif. L’ailier Willie Le Roux a fait étalage d’un superbe talent, notamment sur l’essai du match inscrit par Kirchner (67e), où il remet d’une passe superbe à l’intérieur pour Kirchner qui arrivait lancé.

La dérive mentale des Wallabies

Le pire pour les Australiens fut leur incapacité à répondre de manière constructive quand le score pris de l’ampleur. On vit alors une équipe à la dérive, sans leadership et incapable de changer la direction du match à cause de l’énorme domination des avants sud-africains. L’expérience Cooper fut loin d’être convaincante puisque le meneur des Reds ne fut pas en mesure de trouver la clef de la defense sud-africiane et offrit même le dernier essai au Sud-Africains. Pour les Springboks, ce match marque sans doute un tournant: cette équipe est jeune et en pleine ascension. Une victoire en Australie (la dernière remontait à 2009 à Perth) va donner une confiance énorme à ce groupe. Pour les Australiens, la phase d’introspection a débuté et il s’agit maintenant de reconstruire le mental d’une équipe faible à ce niveau avant d’affronter une équipe des Pumas qui va sentir l’occasion de créer un exploit retentissant à Perth.

Les meilleurs – Mtwarira, Etzebeth, Vermeulen, Pienaar, de Villiers, le Roux, Habana pour les Springboks; Simmons, Ashley-Cooper, Folau pour l’Australie