james o'connor - australie afrique du sud - septembre 2013 - DPPI
 
Article
commentaires
Rugby Championship

Four-Nations 2013, Wallabies: James O'Connor écarté après un nouveau dérapage

Australie: O'Connor écarté après un nouveau dérapage

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 20/09/2013 à 12:19 -
Par Rugbyrama - Le 20/09/2013 à 12:19
Interdit de vol samedi à Perth alors qu'il était en état d'ébriété, l'ailier James O'Connor a été écarté de la sélection australienne par Ewen McKenzie.
 

Arrêté par la police à l'aéroport de Perth quelques heures après la victoire des Australiens face à l'Argentine (14-13) dans le cadre du Four-Nations, l'ailier James O'Connor a été écarté de la sélection jusqu'à nouvel ordre. Le jeune homme avait été interdit de vol avec sa petite amie, alors qu'il était en état d'ébriété. O'Connor, qui voulait profiter de sa semaine de repos pour s'envoler en direction de Bali, aura finalement été évacué par les forces de l'ordre. Déjà sous la menace d'une éviction de l'équipe nationale à cause de son comportement, le sélectionneur Ewen McKenzie a tranché ce vendredi, signifiant que le joueur n'avait pas réussi "à démontrer ni respecter les standards comportementaux et culturels attendus au sein de l'équipe" et qu'il ne serait donc pas du voyage en Afrique du Sud ni en Argentine dans le cadre du Four Nations. O'Connor sera remplacé dans le groupe de 28 par Peter Betham.

Vers une sanction de sa fédération ?

McKenzie précise dans un communiqué qu'il n'envisagera le retour d'O'Connor en sélection que lorsqu'il estimera que le joueur "peut de nouveau contribuer positivement" au fonctionnement du groupe. "La réalité est que représenter votre pays est l'honneur ultime mais également une proposition qui s'évalue d'une semaine sur l'autre. Pour être sélectionnés, les joueurs doivent constamment faire les bonnes choses sur et hors des terrains", poursuit le sélectionneur. La Fédération australienne de rugby (ARU) enquête sur les faits reprochés à O'Connor avant de prendre éventuellement d'autres mesures.

Vendredi, le capitaine des Wallabies James Horwill avait trouvé "décevant" d'être obligé de parler de l'incident O'Connor alors que la sélection s'apprête à jouer d'importants matchs contre les Springboks au Cap le 28 septembre et les Pumas à Rosario le 5 octobre. O'Connor est connu pour ses problèmes disciplinaires. Il a notamment été vu dans un restaurant de burgers à 4h00 du matin trois jours avant un match que les Wallabies devaient impérativement gagner contre les Lions britanniques et irlandais en juin. Il avait également raté le bus de l'équipe lors du 3e test de cette tournée des Lions en Australie. En 2011, il avait été suspendu pour s'être endormi durant l'annonce de l'équipe pour la Coupe du monde.

 
 

commentaires


  • Frtrust21/09/2013 01:46

    Le propre du rugby : un sport de brute joué par des gentlemen...tout est dit! Le problème c'est que dans les esprits, c'est un honneur pour une équipe nationale d'avoir un joueurs. Alors que ça devrait être l'inverse : ça se mérite de jouer en équipe nationale! Tu test les limites, tu les dépassent bah tant pis il y en a des milliers des gens qui donnerait tout pour être a ta place et qui le mérite! Le talent ne fait pas tout, Bastareaud (dsl pour l'ortographe ^^) en avait fait les frais aussi!

  • ovalus7720/09/2013 16:39

    Tout à fait d'accord, les joueurs ne sont pas des robots, il faut accepter leurs petits écarts tant qu'ils font leur boulot le terrain. Si le mec est hors de forme car il se biture tous les soirs, c'est différent, mais là ce n'est pas le cas. D'ailleurs, au passage, s'ils ne sanctionnaient pas les joueurs qui bouffent un hamburger en douce, ils auraient peut-être une première ligne ;)

  • ovalus7720/09/2013 14:30

    Les génies sont souvent des gens un peu "border-line", qui ont un fort tempérament. Au staff de les gérer. Après s'ils préfèrent des joueurs bien sages et bien obéissants, ça fera plaisir aux bien-pensants, mais ça ne leur fera pas gagner beaucoup de matchs.