Rugby Championship

Four Nations 2013 - Australie: Une semaine pour relever la tête

Corrigée par les All Blacks, l'Australie est en plein doute et n'a que peu de temps pour rectifier le tir avant de retrouver les champions du monde samedi.

 
Australie: Une semaine pour relever la tête - Rugby - Rugby ChampionshipIcon Sport
 

Steve Hansen avait de quoi être fier de ses joueurs. A Sydney, en ouverture du Four-Nations, la Nouvelle-Zélande, tenante du titre, n'a pas raté son entrée dans l'édition 2013. Une performance dont le sélectionneur des All Blacks s’est évidement félicité après la rencontre, rendant particulièrement hommage à quatre de ses joueurs: "Richie McCaw, notre capitaine, qui faisait son retour et qui a joué 70 minutes de grande qualité malgré tous les gens qui doutaient de ses capacités physiques, a su montrer son caractère. Aaron Cruden a montré qu'il était un véritable international et a atteint un niveau de performance remarquable. Ma'a Nonu, qui s'est entraîné toute la semaine avec une blessure à la cheville, a joué l'un de ses meilleurs matches sous le maillot des All Blacks. Enfin, Steven Luata, a été superbe pour sa première sélection en tant que titulaire et pour quelqu'un qui a été appelé à la dernière minute pour pallier le forfait de Messam. On ne savait rien de son potentiel à ce niveau. Nous recherchons toujours un 6 très physique et Steven nous a apporté cela sur ce match tant en défense, où il a été très précis, qu'en attaque où il a bien porté le ballon", a-t-il déclaré en ouverture de la conférence d'après-match.

McKenzie: "Les All Blacks font tout payer cash"

Forcément, étant donné l’ampleur du score, le son de cloche était assez différent côté australien. Arrivé aux affaires il y a un mois, le nouveau sélectionneur australien, Ewen McKenzie, ne s'attendait sûrement pas à de tels débuts: "Bien sur, perdre n'est jamais agréable. Nous n'avons pas su respecter les règles de base du jeu, à savoir protéger nos ballons et faire fructifier nos temps forts. Il y a eu des aspects positifs qui vont nous permettre de construire. Et il nous faut apprendre de nos défaite. A ce niveau, les erreurs sont amplifiées et des adversaires tels que les All Blacks vous font tout payer cash. Nous nous sommes mis la pression sur nous même en perdant trop de ballons. Nous créons des brèches dans leur défense mais nous sommes incapables de marquer derrière. Il nous faut absolument éliminer toutes ces petites erreurs qui nous coûtent le match", a-t-il affirmé après la rencontre. Le problème est que l’Australie doit faire vite pour combler ses manques. En effet, les Wallabies se rendent dès ce samedi en Nouvelle-Zélande pour une revanche de tous les dangers lors de la deuxième journée des Four-Nations.

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |