Folau - Australie Afrique du Sud - 7 septembre 2013 - DPPI
 
Article
commentaires
Rugby Championship

Four-Nations 2013 - Australie, le mal du pays

Australie, le mal du pays

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 25/09/2013 à 09:01 -
Par Midi Olympique - Le 25/09/2013 à 09:01
Quatre points en quatre journées. Un seul succès face à l’Argentine. Une différence de points qui atteint les "- 54". Les Wallabies déçoivent, les Wallabies inquiètent.

Dès l’ouverture du Four Nations 2013, l’Australie prenait une grande claque. A la maison, les coéquipiers de Will Genia encaissaient 47 points. La Nouvelle-Zélande inscrivait six essais et régalait la planète entière. Mais le mal vient d’ailleurs. L’équipe audacieuse, qui terminait troisième de la Coupe du monde en 2011, a disparu pour laisser place à son fantôme. Depuis cette année, le tacticien Ewen McKenzie a pris les commandes de la sélection. Et son premier bilan n’est pas flamboyant. Cet été, la tournée perdue face aux Lions britanniques marque une véritable rupture. Seize ans qu’ils n’avaient pas remporté une série en terres australiennes. Les Wallabies n’ont plus la même âme. Une génération que l’on annonçait talentueuse est en plein doute, et cela se ressent sur la pelouse.

Genia-Cooper, charnière bancale

Quade Cooper, oublié pour la tournée, a fait son retour pour le début du Four Nations. Mais face aux mauvais résultats, Ewen McKenzie a tâtonné, hésité sur ses choix. Will Genia a même été placé sur le banc face à l’Argentine. D’une courte tête et sans convaincre personne, les Wallabies s’imposaient 14-13. Sans charnière fixe, l’équipe devenait rapidement bancale. Chez les trois-quarts, la perle Israel Folau, passait de l’aile à l’arrière. L’ancien treiziste a même des envies de jouer au centre. Devant, Ben Mowen a été nommé capitaine afin de faire réagir le demi de mêlée australien. L’absence du troisième ligne, David Pocock, éloigné des terrains pour encore deux bons mois, se fait de plus en plus ressentir.

Pourtant, après une série perdue face aux Lions britanniques et un Four Nations raté, les Wallabies ne sont pas morts. Dotés d’une belle génération, ces jeunes joueurs doivent désormais prendre le jeu à leur compte. Les Leai'ifano, Folau, O’Connor, ou encore les Cooper, Genia, Ashley-Cooper peuvent refaire sortir le pays du mal qui le touche actuellement. Samedi, face à l’Afrique du Sud, les Australiens tenteront de sauver l’honneur. Une chose est sûre, les hommes d’Ewen McKenzie ne rendront pas les armes sans s’être battus.

 
 

commentaires


  • OnsVirJou27/09/2013 09:44

    I respectfully disagree sur le fait qu'ils n'aient pas de "très haut niveau à l'avant"! La 3e ligne est très belle, les Hooper, Moore, Slipper, Horwill, Mowen c'est pas mal du tout. Sachant qu'ils ont quelques blessés intéressants je pense que le problème est clairement lié à la structure chargée d'encadrer (coach, staff, dirigeants etc.). D'accord pour McKenzie. Il a remporté le super 15 avec du très beau jeu. Il reprend la suite de Deans qui a complètement craqué et doit tout de suite se battre contre : les lions (indiscutablement du très haut niveau avec des joueurs qui jouent la tournée de leur vie à chaque fois), la NZ (qui est ce qu'elle est....) et l'AFS (qui a très TRES bien bossé depuis 2011, a mis toutes les chances de son côté et est entrain de monter une grosse écurie). Je pense qu'il n'y a pas beaucoup d'équipes capables de faire illusion dans ce programme, sachant que pour les australiens il y a eu un super 15 avant (brumbies en finale) et une tournée d'été et qu'il y aura encore une tournée d'automne (5 matchs!). Ce calendrier pour le sud est de la pure folie et les joueurs ne peuvent pas être au top top niveau 11 mois sur 12. Je pense cependant que la qualité et le réservoir de joueurs en Australie est profond et qu'ils sont dans un de ces petits cycles bas clairement structurel aux équipes nationales. L'important c'est 2015, wait and see

  • SiskOZ26/09/2013 09:49

    Salut Nico! Perso, je vis dans le Queensland, où, comme dans le NSW le Rugby est normalement plus développé que dans les autres Etats...pourtant...le XIII et le AFL attirent plus de juniors que le rugby qui reste un sport essentiellement joué dans les écoles privées et quelques clubs. La politique de médiatisation est en grande partie responsable, si tu veux regarder le SUPER XV, il faut payer (AUSTAR), ce qui n'est pas le cas pour le League ou AFL. Et en Australie, c'est tout ou rien. Il n'y a pas de compétition nationale majeure, pour un jeune joueur qui quitte l'école, qui est bon mais qui n'a pas encore le niveau SUPER XV...il n'y a rien. Cela fait 9 ans que je suis impliqué dans la formation des juniors en club et franchement, ici en Australie, on ne prépare pas les jeunes (mentalement et physiquement) à affronter la NZ ou l'Afrique du Sud...j'en ai fait l'expérience. A 13, 14, 15 ans déjà, les jeunes Kiwis ou Afrikaans jouent un rugby extrêmement intense, tant au niveau psychologique que physique. Evidemment, il y a des joueurs qui sortent du lot et maintiennent les Wallabies dans le top 5 mondial...mais il n'y a pas de profondeur, le renouvellement est difficile.

  • nico13rugby26/09/2013 06:11

    @SiskOZ je suis d'accord sur le fait que les kiwis ou l ' afs sont plus concentré sur le rugby que l'Australie mais de la a dire que le rugby est un sport mineur en Australie..sa dépend ou dans le western Australia ou je vie actuellement il est clair que le AFL le soccer et le cricket et de sont répandus mais si tu va dans le north le rugby Union est beaucoup plus présent comme le rugby league. Mais on connaît l Australie une mêlée du vrai combat dans les rucks la défense ils connaissent pas tt est baser sur l'animation offensive des 3/4 sa suffit plus en 2013..