Rugby Championship

Australie-Nouvelle-Zélande (29-47) - Les All Blacks infligent une fessée à l'Aus

Australie29 - 47Nouvelle-Zélande

A Sydney, la Nouvelle-Zélande, impressionnante d'efficacité, a marqué les esprits en corrigeant l'Australie (47-29) en ouverture du Four-Nations.

 
Les All Blacks infligent une fessée à l'Australie - Rugby - Rugby ChampionshipIcon Sport
 

La Nouvelle-Zélande, tenante du titre de ce Four-Nations, n'a pas loupé son entrée dans l'édition 2013. Sur la pelouse de Sydney, les All Blacks ont largement disposé d'une équipe d'Australie qui a lâché prise en seconde mi-temps (29-47). En première période, les partenaires de Richie McCaw avait déjà bouclé l'affaire, après avoir marqué trois essais, même si les Wallabies sont longtemps restés dans la course, grâce à la botte de Christian Leali'ifano.

La rencontre a peut être basculé, paradoxalement, au moment où les hommes d'Ewen McKenzie sont passés devant au score. On jouait la 28e minute et Leali'fano passait sa quatrième pénalité (12-10). Vexés, les All Blacks ont passé la vitesse supérieure. La sanction était immédiate, puisque Cruden contrait un dégagement de Leali'fano pour planter le deuxième essai (30e, 12-17). Richie McCaw, pénalisé trois fois par l'arbitre avant la pause (11e, 14e, 26e), y allait de son essai en bout de ligne (32e, 12-22) après une séquence parfaitement récitée par les Néo-Zélandais.

Les Wallabies dépassés en défense

Les hommes de Steve Hansen, pour leur rentrée après avoir battu trois fois les Français au mois de juin, ont été énormément pénalisés (12 fois). Un fait rare.  La touche a également été fébrile. L'essai de Genia en première mi-temps est d'ailleurs issu d'un lancer trop long d'Andrew Hore. Comme souvent, les partenaires de Conrad Smith s'en sont remis au mouvement et à du jeu à une passe. Les essais de Smith (Conrad et Ben) en sont le parfait exemple. Cette vitesse a mis à mal la défense australienne, coupable d'erreurs grossières sur au moins deux essais (celui de McCaw et celui de Conrad Smith). 

Avec un nouveau sélectionneur, McKenzie, les Wallabies ont tout de même montré un visage intéressant. Au centre, Adam Ashley-Cooper a pris de nombreux intervalles pour lancer les flèches que sont O'Connor ou Mogg. Mais la puissance offensive des All Blacks a permis de faire la différence. Les tenants du titre sont allés six fois derrière la ligne, avec un triplé de l'ailier Ben Smith. La différence s’est faite sur ce paramètre. Les Néo-Zélandais ont marqué les esprits et demeurent les favoris à leur succession.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |