Aaron Cruden - nouvelle zélande argentine - 8 septembre 2012 - AFP
 
Four-Nations

Les All Blacks doutent... puis déroulent

Les All Blacks doutent... puis déroulent

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 08/09/2012 à 12:02 -
Par Rugbyrama - Le 08/09/2012 à 12:02
Ce samedi à Wellington, les All Blacks auront mis plus d'une mi-temps à prendre la mesure de Pumas accrocheurs (21-5).
 

Troisième match et troisième victoire pour les All Blacks qui occupent fort logiquement la tête des Four-Nations. Jusqu’ici, tout semble normal pour les champions du monde en titre. Seulement, ce succès à Wellington aux dépens des Argentins a été bien plus difficile à obtenir que le score ne le laisse penser (21-5). Les coéquipiers de McCaw, privés de Carter, leur maître à jouer, auront longtemps douté. Dans des conditions climatiques dantesques avec un vent violent et une pluie battante, ils n’imaginaient peut-être pas à quel point les Pumas pouvaient leur poser des problèmes. Comme des sangsues, accrocheurs à souhait, les Argentins ont été fidèles à leur réputation en jouant en effet crânement leur chance. Seulement, il leur aura manqué un peu de "jus" en deuxième période pour pouvoir continuer à rêver d’un incroyable exploit.

Parfaits pour brouiller les cartes lors du premier acte, les hommes de Phelan, contre le vent, se sont payés le luxe de ne virer qu’à une longueur de leurs hôtes. Si Cruden avait sanctionné au pied une indiscipline argentine certaine (9e, 25e), Roncero avait sanctionné pour sa part une perte de balle de Nonu par un essai plein de maîtrise (13e). Dès lors, tous les espoirs étaient permis au retour des vestiaires (6-5), qui plus est avec les faveurs du vent.

Savea et Jane creusent l’écart

Cependant, et malgré quelques difficultés criardes à mettre réellement en place leur jeu, les Néo-Zélandais ont sensiblement monté le son. Capables d’enchaîner sur de plus longues séquences, ils ont usé peu à peu des Pumas éprouvés physiquement et qui ont multiplié les fautes, valant à Farias d’écoper d’un carton jaune (59e). La sanction allait suivre dix minutes plus tard avec deux essais coup sur coup de Savea (14-5, 67e) et Jane (21-5, 72e).

Malgré un dernier baroud d’honneur, les Argentins devaient se résoudre à accepter la supériorité de Néo-Zélandais qui ont pris leur temps avant de dérouler sans réellement convaincre, le déchet dans la finition étant toujours présent. Qu’importe, ce succès suffit pour aborder le choc du week-end prochain face à l’Afrique du Sud dans une certaine sérénité. Pour l’Argentine, les promesses affichées devront être confirmées en Australie, face à une équipe en plein doute.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×