Four-Nations

La nouvelle leçon des All Blacks

Nouvelle-Zélande22 - 0Australie

Ultra-dominateurs, les Néo-Zélandais ont corrigé ce samedi à Auckland l'Australie (22-0). Et l'écart au score aurait pu être plus sévère...

 
La leçon des All Blacks - Rugby - Four-NationsAFP
 

Après leur victoire au match aller la semaine dernière (27-19), les Néo-Zélandais ont réalisé une nouvelle démonstration de force, encore plus criarde, face à l’Australie dans leur antre de l’Eden Park (22-0). 22, v’là les Blacks ! Tel un rouleau-compresseur, ils ont donné une véritable leçon à leurs hôtes, dépassés dans tous les compartiments du jeu.

Totalement impuissants face au jeu de mouvement fait de passes après contact et de soutiens axiaux permanents, les Australiens ont pris l’eau 80 minutes durant. Ils ont bien tenté de retarder au maximum l’échéance, ne devant leur salut qu’à un manque flagrant de réalisme de la Nouvelle-Zélande. Car, au final, le score est quelque peu flatteur pour les coéquipiers de Genia. L’addition aurait en effet pu (dû?) être beaucoup plus salée si les Néo-Zélandais, emmenés par un Sonny Bill Williams des grands jours, n’avaient pas vendangé un nombre impressionnant d’occasions franches avec pas moins de sept possibilités de franchir la ligne (9e, 18e, 57e, 62e, 63e, 70e, 79e), rien que ça  !

Une défense sans faille

Il a ainsi fallu attendre un long moment pour voir Carter inscrire les premiers points des siens, sur pénalité (3-0, 26e). Avec ses partenaires, ils ont pris leur temps, laissant leurs adversaires s’épuiser dans de longues séquences stériles et peu inspirées, qui n’avaient d’offensives que le nom. Parfaitement organisée en défense, la troupe de McCaw s’est très peu consumée dans le jeu au sol, densifiant de fait un premier rideau défensif totalement imperméable.

Les Blacks ont alors creusé l’écart petit à petit, Carter se chargeant de convertir au pied la domination des siens (9-0, 39e puis 12-0, 43e). Le temps d’accélérer la cadence est ensuite venu, avec la concrétisation par Dagg d’un mouvement collectif illustrant parfaitement le jeu debout prôné (19-0, 45e). Le trou fait, et bien fait, l’Australie a bien tenté un baroud d’honneur mais a été écœurée par la défense adverse, toujours aussi imperméable.

Sans contestation possible, et en attendant le résultat de l’Afrique du Sud en Argentine, la Nouvelle-Zélande a donc pris la tête des Four-Nations, laissant l’Australie pointer à la dernière place et se plaçant surtout comme le grand favori pour s’adjuger cette première édition avant de recevoir consécutivement l’Argentine et les Boks.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |