Santiago Phelan - Argentine Australie - 6 octobre 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Four-Nations

L’Argentine n’y est pas parvenue

L’Argentine n’y est pas parvenue

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 07/10/2012 à 10:43 -
Par Rugbyrama - Le 07/10/2012 à 10:43
Battue par l’Australie (25-19), l’Argentine n’a pas réussi à décrocher la moindre victoire pour ses premiers Four-Nations. Décevant.

Les Pumas attendaient avec impatience de participer aux Four-Nations pour se mesurer aux nations majeures de l’hémisphère Sud. Mais force est de constater que l’Argentine doit encore progresser afin de rivaliser. Pour sa première participation dans la compétition, elle n’a pas réussi à décrocher le moindre succès après sa défaite, samedi soir, devant son public de Rosario face à l’Australie (25-19). La faute à une grosse indiscipline qui a vraiment coûté cher. En plus du carton jaune pour Albacete en première période (25e), les hommes de Santiago Phelan ont encaissé par moins de six pénalités de Harris. Rédhibitoire à ce niveau. D’autant plus que dans le jeu, l’Argentine s’est montrée en panne d’inspiration, ne trouvant que la faille en fin de rencontre avec un essai de l’ailier du Racing-Metro, Juan Imhoff (77e).

Deuxième place inespérée pour l’Australie

Sans être brillante, l’Australie glane un succès qui va faire du bien au moral et qui va quelque peu calmer les critiques à son encontre. En effet, avec un bilan mitigé de trois succès pour autant de défaites, elle termine la compétition à la deuxième place, derrière une Nouvelle-Zélande intouchable. Le seul éclair pour les Wallabies dans cette rencontre aura été la combinaison limpide qui a envoyé Digby Ioane à l'essai à un quart d'heure de la fin. Sinon, pas grand-chose à se mettre sous la dent. Une campagne décevante dans le jeu pour les protégés de Robbie Deans mais une deuxième place inespérée…A noter, côté argentin, la fin de carrière du pilier historique des Pumas, Rodrigo Roncero (35 ans), après 55 sélections en 14 ans de carrière internationale.