Ali WILLIAMS - Nouvelle Zelande - Icon Sport
 
Article
commentaires
Four-Nations

Les Blacks veulent prendre leur élan

Les Blacks veulent prendre leur élan

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 20/07/2011 à 16:08 -
Par Rugbyrama - Le 20/07/2011 à 16:08
Les Tri-Nations débutent samedi, un mois et demi tout juste avant l’ouverture de la Coupe du monde. Notre site vous propose de découvrir les forces en présence des équipes engagées. Dernière présentation avec la Nouvelle-Zélande, tenante du titre, et qui voudra prendre son envol vers le Mondial.

TOUR D’HORIZON

Les All Blacks ont le regard fixé sur un objectif unique: remporter la prochaine Coupe du monde. Pourquoi ? Parce qu’elle se jouera sur leur sol et les Néo-Zélandais, présentés comme la référence ultime, ne l’ont gagné qu’une seule fois, lors de la première édition (1987). En grande forme depuis plus d’un an, les coéquipiers de Richie McCaw n’ont perdu qu’une seule rencontre (sur 14), fin octobre, face à l’Australie (26-24). Lors de la tournée automnale, ils ont impressionné, signant quatre belles et larges victoires, se permettant même le luxe de disposer de l’Angleterre à Twickenham (26-16). Les Gallois, Irlandais et Ecossais n’ont fait qu’illusion. Mais une question se pose ? Les Blacks ne sont-ils pas prêts trop tôt. Performants à chaque fois avant les Coupes du monde, ils n’ont jamais répondu présent lors du rendez-vous planétaire. Les hommes de Graham Henry semblent cette fois-ci sûrs de leur force, disposant d’éléments d’un incroyable talent. Et le réservoir parait très intéressant. Durant ces Tri-Nations, les Blacks voudront être fixés sur leur niveau. Ils chercheront à prendre leur envol dans la quête de la Coupe du monde.

TRI-NATIONS 2010

Difficile de faire mieux: les Blacks ont tout simplement réalisé un sans faute, ce que personne n’avait réalisé dans la compétition. Dominateurs à l’impact, solides en conquête malgré des détails à corriger en touche, les coéquipiers de Dan Carter ont montré une puissance offensive d’une rare efficacité (par trois fois, ils ont décroché le bonus offensif). Ni Australiens ni Sud-Africains n’ont pu rivaliser avec les Blacks qui ont notamment gagné par deux fois sur le sol des Wallabies. Terminant avec seize unités d’avance au classement sur l’Australie, les Néo-Zélandais ont tout simplement écrasé l’édition 2010 des Tri-Nations.

LE JOUEUR A SUIVRE : Ali Williams

Ali Williams n’a plus porté le maillot des Blacks depuis le 29 novembre 2008, à Londres, pour une victoire 32-8 sur l'Angleterre. Soit une éternité. Le deuxième ligne aux 61 sélections n’a pas été épargné par les blessures, notamment à un tendon d’Achille. Opéré à deux reprises, il a passé son temps à se rééduquer. Fin 2010, avide de retrouver les terrains, Williams va même jusqu’à effectuer une pige en deuxième division anglaise à Nottingham. La province néo-zélandaise des Blues d’Auckland le récupère finalement pour disputer le Super XV. Elle n’a pas été déçu. Les prestations du deuxième ligne ont convaincu Henry qui va pouvoir apporter à son pack un nouvel élément d’envergure.

IL JOUE SA PLACE POUR LE MONDIAL : Zac Guildford

Le réservoir des Blacks semble inépuisable. Surtout au niveau des trois-quarts. La moindre erreur peut se payer cash tant les talents frappent fort au portillon de la sélection. L’ailier Zac Guildford joue gros sur ces Tri-Nations. Le jeune joueur des Crusaders (22 ans), champion du monde junior en 2008 et 2009, est un incroyable finisseur mais il a montré quelques difficultés cette saison en Super XV. Il a aussi du mal à confirmer tout son potentiel en sélections, n’ayant pas marqué en quatre capes sous le maillot des All Blacks. Derrière lui, Rene Ranger, Sean Maitland, Cory Jane ou Sitiveni Sivivatu sont en embuscade et prêts à lui subtiliser son sésame pour le Mondial.

LE SQUAD

John Afoa, Corey Flynn, Ben Franks, Owen Franks, Jarrad Hoeata, Andrew Hore, Jerome Kaino, Richie McCaw (cap), Keven Mealamu, Liam Messam, Kieran Read, Adam Thomson, Brad Thorn, Sam Whitelock, Ali Williams, Tony Woodcock ; Daniel Carter, Jimmy Cowan, Israel Dagg, Andy Ellis, Hosea Gear, Zac Guildford, Richard Kahui, Mils Muliaina, Ma'a Nonu, Colin Slade, Conrad Smith, Isaia Toeava, Piri Weepu, Sonny Bill Williams.