Slimani Stade français Leinster - Finale Amlin Cup - 17 mai 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires

Finale Amlin Cup 2013 - Leinster-SFP (analyse statistique) - Le Stade français a oublié de scorer

Le Stade français a oublié de scorer

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 18/05/2013 à 02:04 -
Par Rugbyrama - Le 18/05/2013 à 02:04
Gavé de ballons et performant en conquête, l'analyse statistique montre que le Stade français a failli au niveau de l'efficacité. Au contraire du Leinster.

Dominer n'est pas gagner. Et le Stade français s'en est bien rendu compte en finale d'Amlin Cup face à l'expérimentée province du Leinster. Pire, les chiffres sont éloquents et prouvent que les hommes de la capitale ont largement mené les débats. Sans pour autant concrétiser. Et c'est la principale raison du revers des Parisiens à Dublin ce vendredi. Gavé de ballons et en tête dans la possession (58% sur l'ensemble du match et 69% en première période) et l'occupation (62% sur le match et 75% dans le premier acte !), le Stade français n'a que rarement trouvé la solution face à la défense bien organisée des Irlandais (11% de plaquages ratés). Dominateurs dans le jeu au sol avec 96% de leurs rucks gagnés, les coéquipiers de Sergio Parisse ont péché dans le dernier geste, au moment fatidique, avec notamment treize en-avants. Pourtant, les intentions ont été bonnes (189 passes effectuées et 172m parcourus en plus), dans le sillage d'une conquête très performante (100% en mêlée fermée et 96% en touche), mais le capital des Parisiens n'a que trop rarement fluctué, avec pas mal d'occasions ratées (énorme sauvetage de O'Brien sur Williams notamment).

Au contraire du Leinster, qui a donné une véritable leçon d'efficacité. Trois attaques en première période pour autant d'essais et un écart insurmontable pour les hommes du duo Auradou-Laussucq (21-6 à la pause). Sans forcer son talent, la province irlandaise a su se montrer efficace (100% en conquête) et réaliste, avec en plus un sans faute au pied de l'ouvreur, Jonathan Sexton. Difficile de rêver meilleur scénario pour le Leinster, qui a également dans un coin de la tête l'optique de remporter son championnat domestique la semaine prochaine. Le Stade français, lui, peut nourrir des regrets malgré un écart conséquent au tableau d'affichage. En plus de perdre une nouvelle finale sur la scène européenne (la quatrième de son histoire), il voit son billet pour la prochaine H Cup s'envoler.