Icon Sport

FEMININES - L'Angleterre vers une professionnalisation du rugby féminin

L'Angleterre vers une professionnalisation du rugby féminin

Le 01/03/2017 à 10:43Mis à jour Le 01/03/2017 à 10:54

FEMININES - La fédération anglaise a annoncé ce mardi la création d'un nouveau championnat regroupant les 10 meilleures équipes du pays. La compétition prendra le nom de Super Rugby et concrétise la volonté de tendre vers une professionnalisation du rugby féminin en Angleterre.

En septembre prochain, le rugby féminin anglais va prendre un tournant historique. En effet, la RFU a annoncé l'ouverture d'un championnat regroupant l'élite des clubs féminin anglais. Au nombre de 10, ces clubs vont former une toute nouvelle compétition appelée Super Rugby.

Ainsi, les Bristol Ladies Rugby Ltd, Darlington Mowden Park Sharks, Firwood Waterloo Ladies, Harlequin FC, Gloucester-Hartpury Women’s RFC, Loughborough Students (Lightning), Richmond FC, Saracens Women, Wasps FC Ladies et les Worcester Valkyries ont toutes répondu favorablement aux critères de sélections de la fédération qui souhaitait uniquement avoir dans ce championnat des clubs aux infrastructures suffisamment avancées pour tendre vers plus de professionnalisme. L'accent a été mis sur ces normes pour faciliter la mise en place "d'un soutien scientifique, sportif et médical régulier pour les entraînements comme les matches afin d'améliorer les environnements de jeu et de travail quotidien", a précisé la RFU dans un communiqué.

Emily Scarratt - Angleterre

Emily Scarratt - AngleterreIcon Sport

Une compétition de "classe mondiale"

Dans ce futur Super Rugby, les équipes seront subventionneés à hauteur de plusieurs millions de pounds dans un plan financier qui va s'étaler sur trois ans avec pour objectif de créer "un championnat domestique de classe mondiale". Cette annonce fait écho à l'augmentation de la popularité du rugby féminin en Angleterre surtout après le succès du XV de la Rose lors du dernier mondial 2014 en France mais aussi avec la réintroduction du rugby aux JO.

Avec de telles annonces, la RFU veut doubler son nombre de licenciées pour arriver à 50 000."Nous sommes enthousiastes quant à l'opportunité novatrice que représente le Super Rugby féminin, il va nous permettre d'attirer de nouveaux participants et des fans et nous sommes déterminés à tirer le meilleur de cette opportunité", a expliqué Nicky Ponsford, responsable de la performance auprès de la sélection féminine.

Si la marche vers une professionnalisation totale du rugby féminin anglais est encore longue, avec la création de cette division la RFU montre qu'elle respecte comme personne la notion de parité dans le rugby car finalement, son ambition est de posséder la meilleure équipe du monde que ce soit chez les hommes comme chez les femmes.

0
0