Icon Sport

Coupe du monde Féminines - La France battue par l'Angleterre (20-3) en demi-finale

La malédiction se poursuit pour les Bleues, battues pour la 7e fois en demie

Le 22/08/2017 à 22:24Mis à jour Le 26/08/2017 à 10:39

COUPE DU MONDE - Grosse déception pour l'équipe de France qui s'est une nouvelle fois inclinée en demi-finale de Coupe du monde, cette fois-ci face à l'Angleterre (20-3). Les tenantes du titre défieront samedi la Nouvelle-Zélande en finale. Les Bleues, elles, ont une 3e place à aller chercher face aux Etats-Unis.

Les Bleues n’ont pas réussi à échapper à la malédiction qui les poursuit depuis les débuts de la Coupe du monde. Pour la septième fois de leur histoire, elles ont chuté en demi-finale, s’inclinant cette fois face à l’Angleterre (20-3). Dans un match âpre et étriqué du fait de la pluie, les Françaises ont subi la puissance et le pragmatisme anglais. Décrochées au score en seconde période après un essai de Sarah Bern (61e), elles ont encaissé un second essai anecdotique de Megan Jones après la sirène (80e+2). Les Bleues devront donc se contenter, au mieux, de la troisième place tandis que les Red Roses défendront leur titre mondial en finale contre la Nouvelle-Zélande samedi.

Tombées jusque-là sur des équipes un ton en-dessous, les filles de Samuel Cherouk savaient qu’elles avaient besoin d’un exploit pour franchir enfin un pallier en Coupe du monde mais l’histoire s’est répétée. Face aux championnes du monde, elles ont pourtant bien débuté, confisquant le ballon 84% du temps dans le premier quart d’heure et obligeant leurs adversaires à plaquer 51 fois contre 5 seulement côté tricolore. Mais la pression de l’événement et les conditions n’ont pas donné de suite à cette belle entame. Minées par une touche défaillante, qui leur a notamment enlevé une belle munition à 5 mètres de l’en-but anglais (26e), les Bleues ont aussi rendu trop de ballons pour espérer percer le rideau blanc.

Étouffées en seconde période

En face, l’Angleterre a su attendre patiemment son heure, ne développant que rarement son jeu au-delà d’une passe. Si son ouverture du score par sa canonnière Emily Scarratt (17e) était contre le cours du jeu, son premier essai était pressenti depuis plusieurs minutes. Ne touchant pratiquement plus le ballon, les Tricolores, héroïques devant leur ligne, ont fini par craquer à l’heure de jeu. Les charges de la très puissante Lenaig Corson, la plus dangereuse des Bleues ce mardi, et le sauvetage spectaculaire d’Audrey Forlani (48e) n’ont pas suffi à inverser le cours d’une rencontre où les Anglaises ont aussi raté des coups.

Julie Annery (France) face à l'Angleterre - 22 août 2017

Julie Annery (France) face à l'Angleterre - 22 août 2017Icon Sport

Un essai logiquement refusé à Julie Annery (68e) a définitivement enterré les derniers espoirs des Françaises. Elles ne méritaient peut-être pas cet écart final de 17 points, mais pas n’ont plus de gagner face à une équipe d’Angleterre plus mature. Comme en 2014 en France, les partenaires de Gaëlle Mignot tenteront d’aller chercher une place sur le podium contre les États-Unis. Si près mais si loin du Graal dont elles avaient tant rêvé.

0
0