Fédérale 1

Ils ont le Pro D2 en ligne de mire

Colomiers, Massy, Lille et Valence-d'Agen se disputent à partir de ce week-end, en match aller-retour, les deux tickets pour la montée en Pro D2. Entre ancienne gloire, néophyte et petit poucet, les demi-finales d'accession promettent par la singularité des débats. Tour d'horizon.

 
Le Pro D2 en ligne de mire - Rugby - Fédérale 1Other Agency
 

Valence-d'Agen - Colomiers (match aller à Valence dimanche 16h, retour samedi 2 juin 15h30)

Le match des extrêmes. Colomiers, ancienne gloire, au sommet ou presque au moment de basculer dans les années 2000, est le grandissime favori de cette confrontation. Tête de série numéro 1 au moment d'aborder les huitièmes de finale de ces phases finales, l'US Colomiers a survolé, en saison régulière, le groupe 3, finissant leader avec 16 victoires en 18 matchs pour deux défaites. Leur statut les porte pour le moment puisqu'en quatre matchs lors des huitièmes et quarts de finale, les Columérins sont invaincus. Ils ont battu à l'aller et au retour d'abord Mâcon puis Montauban lors du choc des quarts. Cornaqués par Pierre-Henry Broncan, les Haut-Garonnais monteront s'ils continuent leur sans-faute face à Valence-d'Agen. Outre leurs finales, de coupe d'Europe en 1999 et de championnat de France en 2000, ils ont été deux fois champion de Fédérale 1. Une place de finaliste suffirait à leur bonheur.

Face à Colomiers - "l'Everest columérin" comme l'a appelé Nicolas Escouteloup dimanche soir après la qualification de ses joueurs valenciens – se dressent donc ces irréductibles Tarn-et-Garonnais. Qualifiés au forceps pour les phases finales en qualité de quatorzième (sur 16 équipes admises), les Valenciens ont vécu une saison inégale avec notamment trois défaites à domicile qui auraient pu se révéler rédhibitoires. Ils tirent aujourd'hui leur force de cette saison où ils ne cessent de se faire violence. Promis à l'enfer au stade Verchère de Bourg-en-Bresse, prétendant à la montée, les joueurs de Nicolas Escouteloup et Sébastien Calvet ont passé l'obstacle, lançant une épopée qui ne dit pas son nom. Les Valenciens sont à une marche du Pro D2 et vendront chèrement leur peau. A l'image de leur quart lors duquel ils ont été virtuellement éliminés. Ils abordaient le match retour avec dix-sept points d'avance à Nevers. A la mi-temps, ils avaient pris trois essais, perdaient 22-3. Patients, braves, ils plantaient un essai à cinq minutes du terme pour valider un nouvel exploit en terre bourguigonne. Colomiers est prévenu, Valence-d'Agen ne se rend jamais.

Lille - Massy (match aller à Lille samedi 18h, retour dimanche 3 juin 15h)

Un club de la moitié nord jouera en Pro D2 la saison prochaine. Massy, entraîné par Jeff Dubois, l'ancien ouvreur, et Viktor Didebulidze, est une équipe compacte qui a dominé le groupe 1 lors de la saison régulière avec 14 victoires en 18 matchs. Ses deux précédents tours se ressemblent. Massy a d'abord marqué son adversaire, pris les devants. Mais ce n'était qu'à la mi-temps du match aller à l'extérieur à chaque fois. D'abord à Langon puis à Castanet. Une période de relâchement les a contraint au partage des points avant la manche retour à domicile. Force est de constater qu'à domicile, les Massicois forment une machine de guerre. Invaincus tout au long de la saison dans leur stade Jules-Ladoumegue, ils affichaient une grande confiance en eux lorsqu'il leur fallut l'emporter pour passer au tour suivant. Résultat, Langon puis Castanet ont subi la domination francilienne 25-6 et 26-13. Contre Lille, les Massicois s'appuieront sur un groupe homogène, dense qui recèle quelques talents purs comme Vakaloa, tonguien des lignes arrières déroutant.

En face, Lille arrive lancé. Fort d'une saison régulière consistante (tête de série numéro 4), les Nordistes sont en croisade. Un club du Nord de la France en Pro D2 permettrait au rugby de rayonner un peu plus encore. Les Lillois visent clairement la montée. Une ambition transcendée par leur performance face à Tyrosse en quart de finale. Face à la tête de série numéro deux, les Nordistes ont frappé deux fois 28-23 à domicile et 27-21 ensuite. Emmenés par Danré Gerber à l'ouverture, ils devront être intraitables chez eux et creuser un écart pour espérer ensuite dans la forteresse massicoise. En saison régulière, chacun avait gagné chez soi, Lille 6-3, Massy 30-21. Le combat ultime peut commencer.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |