Bourgoin - 1 octobre 2011 - Icon Sport
 
Fédérale 1

Gerbelot: "Rendez-vous au 8 août pour Bourgoin"

Gerbelot: "Rendez-vous au 8 août pour Bourgoin"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 01/08/2012 à 18:12 -
Par Rugbyrama - Le 01/08/2012 à 18:12
A peine sorti de la réunion avec la DNACG, le président berjallien Gérard Gerbelot a accepté d’évoquer pour notre site le déroulement de cette entrevue, qui visait à faire la lumière sur le plan de développement du club isérois. Gerbelot affirme avoir présenté "un plan A, et un plan B".
 

Bourgoin, ou la saga de cet été 2012. Ce mercredi, le club isérois a vécu un nouvel épisode de cette série au suspense haletant... Le CSBJ sera t-il maintenu ? On ne sait pas. Toujours pas. Alors que la "semaine de la Berjallie" (opération destinée à renforcer les liens entre le club, les partenaires et les supporters) a battu son plein la semaine dernière, le CSBJ était auditionné par le gendarme financier du rugby professionnel, la DNACG. La raison ? Cette dernière voulait que lumière soit faite sur "la politique de développement du club de Bourgoin", selon le président Gerbelot. Résultat ? L’homme fort des Ciel et Grenat se montrait satisfait: "La réunion s’est très bien déroulée, les échanges ont été conviviaux et constructifs".

Deux plans, et de l’espoir

Pendant deux heures et demi durant, le président berjallien, assisté de Maryse Maulin, vice-présidente du club, Martial Manier, vice-président de l’association, et Laurent Mignot, directeur du centre de formation et entraîneur de l’équipe première, ont donc détaillé leur plan d’avenir pour leur club. "Il est simple, pose Gerbelot, il tient en ce que nous savons faire: la formation. C’est la pierre angulaire de notre projet". La formation, certes. Mais il est peu probable que cette seule formation garantisse le maintien du club dans le monde professionnel.

Voilà pourquoi les dirigeants berjalliens ont été pressés de présenter leurs "deux plans" d’action qu’ils activeront très bientôt: un "plan A, de type SASP", dans l’éventualité où le Tribunal administratif brise la rétrogadation prononcée par la FFR et appuyée le CNOSF, et "un plan B", dans le cas contraire. Si le premier budget s’élèverait ainsi à cinq millions d’euros, le budget en cas de relégation dans le monde amateur serait moins clair: "Il dépendra du nombre de joueurs que nous garderons", explique Gerbelot. Quoiqu’il en soit, le voile sera bientôt levé: le tribunal administratif rendra sa décision la semaine prochaine, le 8 août précisément. "Rendez-vous au 8 août", nous a ainsi précisé le président berjallien. Rendez-vous pris....

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×