Franck Tournaire Carcassonne 2009 - Icon Sport
 
Fédérale 1

Le verdict des Fédérales

Le verdict des Fédérales

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 16/06/2010 à 11:13 -
Par Rugbyrama - Le 16/06/2010 à 11:13
Dans les divisions fédérales, les promus à l’échelon supérieurs sont presque tous connus. Carcassonne, cité dans les favoris, a facilement acquis son billet pour la Pro D2 alors que Saint-Etienne a créé une véritable surprise. Tour d’horizon des trois catégories dont le dénouement est imminent.
 

Le week-end de la mi-juin a livré son verdict sur les promus en Pro D2. Carcassonne, deux ans seulement après son accession en Fédérale 1 et demi-finaliste malheureux l’an passé, a décroché avec brio le droit de monter dans le monde professionnel. Face à Tyrosse, les Audois avaient déjà fait un grand pas en remportant la demi-finale aller sur leur terrain avec un écart de neuf points (24-15) assez confortable. Cette avance ne souffrait d’aucune contestation et le match retour confirma cette suprématie. Alors que les Landais devaient prendre rapidement le score, ils furent au contraire malmenés par des Carcassonnais solides et en confiance. Etouffant toutes velléités landaises, les Audois prirent même l’ascendant grâce à deux essais de l’ailier Lazzarotto dans les dernières minutes. L’USC s’imposa (12-24) et prouva ainsi qu’il mérite de monter à l’étage supérieur.

Carcassonne sera accompagné par une équipe de Saint-Etienne qui a déjoué tous les pronostics cette saison. Qualifié in extremis pour le Jean-Prat, le Case a dû passer par un tour de barrages afin d’accéder au stade des quarts de finale. Puis tour à tour, il a fait chuter les gros bras tels Chalon-sur-Saône et Bourg-en-Bresse. Face à ses derniers, Saint-Etienne s’appuya sur la botte de l’expérimenté et impeccable métronome Alexandre Péclier, auteur sur l’ensemble des deux rencontres (23-22 ; 16-19) de 27 points. Une véritable sensation pour ce club qui enchaîne une deuxième montée consécutive.

Fédérale 2 : Saint-Junien surprend, Suresnes chanceux

Au deuxième échelon amateur, les douze billets ouvrant les portes de la Fédérale 1 ont trouvé preneurs. Huit d’entre eux furent distribués aux qualifiés directs durant les phases qualificatives (Cergy-Pontoise, Nevers, Macon, Grasse, Ribérac, Figeac, Blagnac et Pays Medoc). Les quatre derniers accessits furent répartis ce dimanche. Strasbourg, grâce à sa victoire devant Suresnes (19-12), prit l’ascenseur menant à l’étage supérieur. Annecy en fit de même après son succès aux tirs au but devant Saint-Raphaël Frejus. Saint-Junien, bien que réduit à quatorze dès la 2e minute, profita de la botte royale d’Eric Mestre pour prendre le meilleur sur Saint-Jean d’Angély (27-24). Et enregistre une deuxième montée de suite. Blagnac a battu Lombez-Samatan après prolongations (15-14) mais avait déjà son sésame en poche. Cela fait le bonheur de…Suresnes qui prend le wagon des promus.

Fédérale 3 : Le doute plane toujours

A l’issue des phases qualificatives, vingt équipes décrochèrent la montée pour la Fédérale 2 : Cavaillon, Draguignan, Seyssins, Clermont-Cournon, Voiron, Saverdun, Riscle, Millau, Sigean-Port-la-Nouvelle, Courbevoie, Boulogne-Billancourt, Drancy, Saint-Claude, Surgères, Châteauroux, Rouen, Tulle, Bizanos, Boé-Bon-Encontre et Mugron. Trois autres clubs ont gagné, lors des phases finales, le droit de les accompagner : Vendres-Lespignan, Chevreuse et Vinay, tombeurs respectivement de Boulogne-Billancourt, Puilboreau et Rion-des-Landes. Le dernier billet ira à Biscarrosse (qui devance Rion-des-Landes au rang de classement) ou Puilboreau. La FFR arbitrera cette situation. Elle pourrait proposer de faire disputer un barrage. La décision devrait être prise rapidement.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×