Fédérale 1

Fédérale 1 : Le bal des surprises

La Fédérale 1 réserve chaque année son lot de surprises. Cette saison encore, les favoris désignés à l’accession en Pro D2 risquent de chuter rapidement. Béziers, club au onze boucliers de Brennus va devoir accomplir un exploit pour rester en piste.

 
Le bal des surprises - Rugby - Fédérale 1  Icon Sport
 

Après sa relégation du Pro D2, bon nombre d’observateurs voyaient Béziers retrouver rapidement l’échelon professionnel. La phase régulière ne leur a pas donné tort. Enchaînant les victoires et les prestations encourageantes sur le pré, les Héraultais comptaient surfer sur cette dynamique pour passer sans encombre les phases finales, pourtant souvent fatales aux favoris. Et après avoir passés un tour de barrages piège contre Langon, les Biterrois sont tombés de très haut avec un revers surprenant devant Bourg-en-Bresse (12-20), ancien pensionnaire du Pro D2. Surtout, dans leur antre de la Méditerranée. Si le retard de huit points n’est pas insurmontable, il va s’avérer en tout cas ardu à combler dans l’Ain. Ce que confirme le coentraîneur et ancienne gloire du club Diego Minaro : «Bourg-en-Bresse a parfaitement géré son match en étant efficace dans la conquête, en nous mettant la pression par son jeu au pied. Pour notre part, nous avons accumulé les erreurs. Il faudra impérativement les corriger.» Sans cela, la surprise sera de taille. Et Béziers devra encore trainer sa peine une saison supplémentaire en Fédérale 1.

Carcassonne et Chalon en danger

Souvent cité en compagnie de Béziers pour intégrer le wagon des promus, Carcassonne a également déçu le week-end dernier. En position de force en se qualifiant directement pour les quarts de finale, les protégés de Christian Labit sont passés à côté de l’évènement. Face à une formation périgourdine évoluant sans complexes dans le rôle d’outsider, les Audois ont accumulé un retard de onze unités. Connaissant la solidité défensive des Dordognots, Carcassonne devra accomplir un véritable exploit ce dimanche sur son terrain pour inverser la vapeur. Et ainsi confirmer les espoirs suscités par cette équipe depuis deux ans qui propose un rugby très alléchant avec des éléments expérimentés comme Guy Jeannard ou Nicolas Nadau.

Chalon-sur-Saône, meilleure équipe depuis le début de la saison et auteur d’un parcours quasi-parfait, s’est rendu compte que le parcours pour le Pro D2 était encore long. Et semé de nombreuses embuches. Face au promu stéphanois, on pensait l’affaire totalement déséquilibrée. Il en fut tout autre. Stériles en attaque et trop confiants (cinq pénalités en position favorable non tentées !), les Chalonais n’ont pu que constater les dégâts. Avec neuf points de débours, il va falloir sortir le bleu de chauffe pour ne pas connaître une sortie de route prématurée.

Tyrosse en ballotage favorable

Dans la dernière affiche de ces quarts de finale de Fédérale 1, Tyrosse se situe en position intéressante. Mais les Landais auraient pu se faciliter la tâche. En effet, ils menèrent de quatorze points sur la pelouse de Limoges à la pause. Un relâchement coupable et un sursaut d’orgueil de haute volée des Haut-Viennois ont inverser la tendance, permettant aux locaux de disposer d’un avantage de 3 points. Un matelas qui n’est guère confortable et qui ne devrait pas suffire face à des Landais revanchards et ambitieux.

Bref, vous l’aurez compris, les quarts de finale de ce week-end s’annonce palpitants. Surtout qu’on peut s’attendre à de nombreuses surprises…

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |