Icon Sport

Yannick Nyanga (Toulouse): "Si la semaine prochaine on prend une danse..."

Nyanga: "Si la semaine prochaine on prend une danse..."

Mis à jourLe 07/12/2014 à 20:08

Publiéle 07/12/2014 à 20:08

Mis à jourLe 07/12/2014 à 20:08

Publiéle 07/12/2014 à 20:08

Article de Martine LOYER

Malgré le succès du Stade Toulousain devant Glasgow (19-11), Yannick Nyanga, son capitaine, "ne veut pas crier victoire trop vite" et se méfie de la réaction écossaise le week-end prochain.

On vous imagine soulagé à l'issue de cette victoire ?

Yannick NYANGA: C'est une belle soirée pour nous. Cela a été dur physiquement pour les deux équipes. On a vu un de haut niveau, ça tape fort, ça va vite et dès qu'on relâche la pression on sent qu'il ont les moyens de revenir. Malheureusement, on les rejoue la semaine prochaine et sur ces deux dernières années on a pris l'habitude de gagner le premier et de perdre le second ou l'inverse. On va essayer de prouver qu'on est un peu moins bêtes qu'on en a l'air en montrant que l'on a retenu la leçon et en ne criant pas victoire trop vite. Il va falloir se préparer dès lundi pour faire un très bon match car la confrontation sera terrible.

On vous sent particulièrement méfiant ?

Y.N: On n'est qu'a la mi temps et ça m'embête de trop parler aujourd'hui car si la semaine prochaine on prend une danse on aura l'air un peu bête. On va essayer de pas trop en dire et de pas trop se satisfaire de ce que l'on a fait aujourd'hui pour rester concentré sur ce match retour.

Justement, qu'avez-vous pensé de cette équipe de Glasgow ?

Y.N: C'est vraiment une bonne équipe et on en parle pas assez. Depuis le début de l'année ils sont deuxièmes de leur championnat et ils font une super saison. Ils alimentent l'équipe nationale et quand on voit la forme de leur équipe nationale on se doute du niveau de Glasgow. C'est une équipe à classer parmi le les grandes équipes européennes. Il a fallu un grand Stade toulousain pour gagner aujourdhui et il en faudra un encore plus grand pour gagner la bas.

" Si le Stade n'est pas un grand club de rugby, aucun autre club ne l'est en Europe. C'est le plus beau palmarès"

Votre sentiment sur la charnière toulousaine ?

Y.N: Elle a fait un très bon match. Même s'ils sont jeunes, Jean-Marc Doussain et Seb Bezy ne sont plus à présenter. Ce sont deux très bons joueurs qui peuvent jouer 9 et 10 et vice versa. Les deux ont pesé dans les options qu'ils ont pu choisir, ils ont su faire jouer les autres et bonifier les ballons également.

Cette victoire est la 100e du Stade toulousain dans son histoire européenne. Que cela vous inspire-t-il ?

Y.N: Je ne sais pas s'il fallait cette 100e victoire pour savoir que le Stade toulousain est un grand club. Si le Stade n'est pas un grand club de rugby, aucun autre club ne l'est en Europe. C'est le plus beau palmarès. Cela fait un moment que Toulouse est a ce niveau. On nous enterre rapidement quand on enchaîne parfois les défaites mais heureusement ou malheureusement (il sourit) on est toujours la. Franchement, ce record est anecdotique même s'il fait plaisir. Nous sommes tous déjà tournés vers le rendez-vous de la semaine prochaine.

0 commentaire
Vous lisez :