Yann David et Toulouse ont eu du mal face à Glasgow - Icon Sport
Champions Cup

Toulouse-Glasgow (19-11): Antisèche - Avec un tel déchet, Toulouse ne pouvait pas espérer mieux

Avec un tel déchet, Toulouse ne pouvait pas espérer mieux

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 07/12/2014 à 19:22 - Publié le 07/12/2014 à 18:56
Par Rugbyrama - Le 07/12/2014 à 19:22

En-avant, touches perdues et manque d'inspiration... Toulouse s'est montré trop fébrile contre Glasgow et s'est contenté d'une courte victoire (19-11). Notre antisèche.

Le jeu: Toulouse très brouillon

Que ce fut dur pour Toulouse ! Pourtant prévenus de la capacité des joueurs de Glasgow à conserver le ballon et enchaîner les temps de jeu, les Toulousains ont passé le premier quart d'heure à subir les impacts et à regarder les Écossais jouer dans le camp haut-garonnais. Heureusement pour le Stade toulousain, les Warriors ont souvent manqué d'un poil de vitesse ou de puissance pour finir leurs mouvements. Pas assez présents dans leurs soutiens offensifs et manquant globalement d'idées lors de leurs lancements de jeu, les partenaires de Yannick Nyanga ont beaucoup souffert ce dimanche.

Il est vrai qu'en face, Glasgow commettait de nombreuses fautes (voir la stat) et ralentissait le jeu dès que possible. Malgré tout, les Toulousains ont eu les ballons pour prendre le large, grâce notamment à une mêlée fermée supérieure. Mais dans une rencontre très brouillonne, les Stadistes ont connu trop de déchet (dix en-avant, trois touches perdues) pour espérer mieux qu'une courte victoire. Des fautes de main en pagaille qu'il ne faudra pas reproduire le week-end prochain à Glasgow pour poursuivre le sans-faute européen.

Les joueurs: Tekori au charbon

L'homme du match est sans conteste Joe Tekori. Énorme dans le combat, souvent le premier arrivé dans les rucks et utilisé comme rampe de lancement grâce à sa puissance, le deuxième ligne toulousain a livré une prestation aboutie, auréolée de trois contests gagnants, dix courses, trois offloads et huit plaquages. Fort. Maxime Médard a inscrit le seul essai de la rencontre et est à créditer de 108 mètres parcourus, meilleur bilan du match. Propre dans ses transmissions, Sebastien Bezy a réussi un 5/5 au pied bienvenu. Devant, l'autre deuxième ligne Yoann Maestri s'est également montré à la hauteur, contrairement aux deux flankers Yannick Nyanga et Imanol Harinordoquy, moins précis qu'à leur habitude.

Côté écossais, deux éléments se sont mis en valeur: l'ouvreur Finn Russell et son très long jeu au pied, ainsi que le deuxième ligne fidjien Leone Nakarawa, décathlonien élégant balle en main. A l'image de leur équipe, ils ont par contre été trop indisciplinés, écopant d'un carton jaune chacun.

Joe Tekori, le meilleur toulousain face à Glasgow
Joe Tekori, le meilleur toulousain face à Glasgow - Icon Sport

Le tournant qui n'a pas eu lieu: Weir manque le bonus défensif

Dominé tout au long de la seconde période, Glasgow aurait très bien pu s’en sortir après un essai en fin de partie de Matawalu sur une action litigieuse (on se demande si la vidéo n’aurait pas pu aider M. Lacey !). Sur la tentative de transformation, sur la gauche des poteaux, Duncan Weir avait la possibilité d’offrir le bonus défensif à son équipe. Sauf que le buteur écossais s’est raté. Une bonne nouvelle pour Toulouse qui va se disputer la première place de la poule 4 avec les Ecossais.

Le tweet humoristique

Certains spectateurs ont remarqué les nombreux en-avant commis par les acteurs de la partie...

 

La stat: 15

Glasgow est l’équipe la plus indisciplinée en Coupe d’Europe. Elle l’a encore démontré ce dimanche. Quinze pénalités sifflées (soit sa moyenne depuis le début de la compétition) et deux cartons jaunes logiques. Et encore, M. Lacey s’est montré plus que clément envers les Écossais dans les zones de ruck où ce fut souvent du grand n’importe quoi. Cette indiscipline, c’est ce qui a clairement coûté la victoire à Glasgow, pourtant très joueur.

La décla: Yannick Nyanga, troisième ligne et capitaine de Toulouse

" Cela va être une tout autre affaire la semaine prochaine à Glasgow. A nous de rectifier ce qui n’a pas été aujourd’hui et de gagner le match là-bas."
0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×