Icon Sport

Finale Champions Cup - Denis Troch, ce coach mental qui pourrait changer le destin de Clermont

Troch, ce coach mental qui pourrait changer le destin de Clermont

Mis à jourLe 02/05/2015 à 10:48

Publiéle 02/05/2015 à 10:09

Mis à jourLe 02/05/2015 à 10:48

Publiéle 02/05/2015 à 10:09

Article de Fabien Pomiès
Dans cet article

Habitués à souvent s'effondrer lors de la dernière marche, les Clermontois ont fait appel à Denis Troch, ancien footablleur et coach mental, pour les aider.

Certaines étiquettes sont difficiles à enlever, comme celle qui colle à la peau de l’ASM depuis de nombreuses années. Le club auvergnat serait un "loser". Car si Clermont est reconnu comme l’une des places fortes du rugby hexagonal voire européen, force est de constater que le palmarès ne suit pas forcément.

Un passé de footballeur

"Je connais l’histoire. Mais si je pensais un seul instant que c’était dans l’ADN où les valeurs du club de perdre en finale, je n’y serai pas allé. Je pars du principe qu’on ne naît pas avec la victoire et la défaite en soi". La déclaration est signée Denis Troch chez nos confrères de 20 Minutes. Cet ancien gardien professionnel et ancien entraîneur de football est coach mental depuis six ans. Depuis le début de saison, il est au chevet des Clermontois. Un apport non négligeable de la part de celui qui a remporté une Coupe des Vainqueurs de Coupe, un titre national et une Coupe de France du temps où il était l'adjoint d'Artur Jorge au PSG.

Dans La Montagne, Jean-Marc Lhermet est revenu sur la génèse de cette collaboration: "Nous étions dans la même promo (formation de manager à Limoges il y a quelques années, ndlr) et depuis j'ai toujours suivi avec attention sa carrière. En début de saison, nous cherchions comment pousser encore plus loin nos performances et j'ai pensé à Denis. Des préparateurs mentaux, il y en a à tous les coins de rue. Mais la carrière et l'expérience de Denis, qui connaît et maîtrise parfaitement les exigences du très haut niveau, c'est rare".

Jean-Marc Lhermet et Denis Troch se sont côtoyés durant leur formation de management
Jean-Marc Lhermet et Denis Troch se sont côtoyés durant leur formation de management - Icon Sport

Vingt-quatre finales... six titres

Quelques chiffres douloureux sont nécessaires pour prendre la mesure du gâchis auvergnat : sur les vingt-quatre finales disputées dans les compétitions majeures (championnat de France, Challenge Cup, Champions Cup et Challenge Yves-Du-Manoir), les Clermontois n’en ont remporté que six, soit seulement 25% de succès. Le Bouclier de Brennus, lui, a longtemps échappé aux Jaunards puisque la victoire en 2010 a mis fin à une série de dix revers en finale.

Imaginez, si les Auvergnats avaient fait un sans-faute en Top 14, ils pourraient compter onze Brennus, égalant Béziers à la troisième place d’un classement dominé par Toulouse (19) et le Stade français (13). A l’heure où Clermont s’apprête à retrouver Toulon en finale de la Champions Cup, forcément, le ressort psychologique sera important. Les joueurs ne devront pas repenser à la finale perdue en 2013 contre le RCT et se convaincre que la défaite en finale n’est pas dans leur ADN.

La déception de Ti'i Paulo lors de la finale de H Cup perdue en 2013
La déception de Ti'i Paulo lors de la finale de H Cup perdue en 2013 - Icon Sport

Troch: "Au départ pour accompagner le staff"

Aujourd’hui, Troch vient "régulièrement depuis début août à la demande de Franck Azéma". "C’était au départ pour accompagner le staff et puis progressivement, par la volonté et l’envie de certains joueurs qui voulaient comprendre ce qu’était l’approche, ça a été quatre, puis huit puis douze joueurs. Et ensuite j’ai fait des interventions collégiales auprès des joueurs puis un suivi de formation auprès du staff".

Plusieurs fois invité par l’ASM pour assister au match des Jaunards cette saison, il était présent à Geoffroy-Guichard lors de la demie européenne face aux Saracens. Mais les hommes de Franck Azéma et Jono Gibbes devront faire sans lui lors de la finale à Twickenham. "Par contre, je ne serai pas à Twickenham. Ce n'est pas ma place. Les joueurs ne doivent pas être dépendants de moi. Je suis là pour leur donner les clés, à eux ensuite de trouver les réponses"

Si les Auvergnats n’ont plus remporté de titre depuis 2010, les têtes seraient débarrassées en grande partie de leurs doutes avant de fouler la pelouse de Twickenham. "Je les ai vus tout au long de l’année et je n’ai pas senti une équipe traumatisée. Peut-être qu’ils vont se prendre une tôle, je n’en sais rien, mais l’important c’est qu’ils soient en accord avec eux-mêmes", selon Denis Troch, dans 20 Minutes. Et si l’homme à la moustache était le facteur X de l’ASM cette année ?

Aurélien Rougerie, Morgan Parra et les Clermontois attendent un nouveau titre depuis 2010
Aurélien Rougerie, Morgan Parra et les Clermontois attendent un nouveau titre depuis 2010 - Icon Sport
0 commentaire
Vous lisez :