Icon Sport

3e journée Champions Cup: Leicester-RCT (25-21) - Le champion toulonnais mord la poussière

Le champion toulonnais mord la poussière

Mis à jourLe 07/12/2014 à 20:56

Publiéle 07/12/2014 à 20:25

Mis à jourLe 07/12/2014 à 20:56

Publiéle 07/12/2014 à 20:25

Article de Anthony Tallieu

Pris en mêlée fermée et peu inspiré en attaque, Toulon a connu son premier revers cette saison en Coupe d'Europe à Leicester (25-21) mais garde la tête de la poule 3.

Toulon a chuté pour la première fois de la saison sur son terrain de jeu favori: la Coupe d'Europe. Les Varois ont perdu face à Leicester (25-21) au terme d'une rencontre pleine de suspense qui a tenu jusqu'au bout Welford Road en haleine. Malmené en conquête par de solides Tigers et trop imprécis par moment, le RCT n'a pas pu réussir la passe de trois malgré deux essais inscrits par Habana (34e) et Mitchell (49e). Les Toulonnais accrochent malgré tout le point de bonus défensif et conservent seuls la tête de leur groupe.

Bernard Laporte avait annoncé la couleur en plaçant six avants sur son banc de touche... ce match face à Leicester se jouerait devant. Il ne s'est évidemment pas trompé. Les hommes de Richard Cockerill ont suivi le plan de jeu de leur entraîneur à la lettre, à savoir faire déjouer le double champion d'Europe en titre en lui imposant une épreuve physique de tous les instants dans l'axe du terrain et en neutralisant ses gratteurs de balle en chef que sont Steffon Armitage et Mathieu Bastareaud. Poussés à la faute, les Varois se sont fait pénaliser quatorze fois par un Nigel Owens parfois très sévère avec eux et ont multiplié les en-avant. En touche, l'alignement toulonnais a aussi été perturbé avec pas moins de trois ballons volés. À ce niveau, cela ne pardonne pas. Parfois en déficit de puissance, la mêlée des Rouge et Noir a toutefois gagné deux ballons sur introduction adverse, dont un qui amène l'essai de Drew Mitchell (49e).

Thorn, l'éternel

Le RCT avait pourtant bien réagi après une entame de match difficile, ponctué par un essai casquette. Drew Mitchell, qui s'est rattrapé par la suite, a offert, par un excès de panique, un essai au vétéran Brad Thorn (18e). À près de quarante ans, le deuxième ligne neo-zélandais a été exemplaire et décisif, mettant son équipe sur les rails du succès. Par deux fois, Toulon a fait passer un frisson au public anglais en lui faisant entrevoir la possibilité d'une leçon de réalisme à la Provençale. Mais il en fallait un peu plus ce dimanche soir pour faire tomber ces Tigres affamés, dans le sillage de ses premières lignes Marcos Ayerza et Dan Cole.

Une première défaite européenne de la saison qui ne vient pas remettre en question les chances de qualification du champion de France. En restant au contact de son adversaire et en accrochant le bonus défensif, le RCT s'est donné le droit de conserver seul la tête du groupe 3. Il aura l'occasion de la défendre et de la consolider la semaine prochaine à Mayol face à ce même Leicester. Là-encore, un beau combat en perspective.

0 commentaire
Vous lisez :