Icon Sport

3e journée Champions Cup - Le Racing avait pourtant les moyens de faire beaucoup mieux

Le Racing avait pourtant les moyens de faire beaucoup mieux

Le 06/12/2014 à 19:34

Longtemps devant au score, les Racingmen n'ont pu faire mieux qu'un résultat nul chez les Ospreys. De quoi laisser d'énormes regrets aux Franciliens (19-19).

Le président du Racing-Métro, Jacky Lorenzetti, nous confiait avant le match qu'une défaite n'était pas grave. Peut-être pensait-il qu'une victoire serait idéale… Alors que dira-t-il de ce match nul (19-19) ? Ce n'est encore pas ce samedi que les Franciliens vaincront leur signe indien : battre enfin une équipe galloise. Et pourtant à la 40e minute, il était difficile de croire que l'équipe française ne reviendrait pas avec la victoire, tant leur première mi-temps fut aboutie, en défense et à un degré moindre en attaque. Les Racingmen pouvaient toutefois regretter d'être rentrés aux vestiaires à la pause avec seulement 10 points d'avance. Parce que c'est au moment où ils auraient pu tuer le match, que la tendance s'est inversée. En effet, le carton jaune gallois a eut l'effet contraire à celui qu'on pouvait imaginer.

Matavesi douche les espoirs du Racing

En se retrouvant à 14 contre 15 avec le carton jaune du troisième ligne des Ospreys, James King, et alors que le Racing avait la main sur le match, on pouvait penser que le match allait définitivement tourner pour le Racing. Mais cette décision arbitrale, justifiée, aura réveillé les Gallois et endormi les Racingmen. Car, à partir de ce moment là, les coéquipiers d'Alun Wyn Jones, ont emballé le match et pris tous les risques pour revenir au score. Les joueurs du duo Travers-Labit n'auront pas profité de cette supériorité numérique et la fin du match leur donnera beaucoup de regrets.

La seconde période a été dominée par des Gallois ragaillardis de ne pas avoir explosé pendant ce carton jaune. L'ouvreur de l'équipe nationale du pays de Galles, Dan Biggar, qui a gardé son équipe à portée de fusil des Franciliens avec ses coups de pied, a parfaitement dirigé le jeu de son équipe, les mettant sans cesse en marche avant. Et c'est au moment où l'on pensait que le Racing tenait enfin cette première victoire contre des Gallois, avec le drop de Goosen (73e), auteur d'une très belle partie, que les Ospreys marquaient l'essai (Matavesi, 75e) qui mettait les deux équipes dos à dos. Ce match nul permet quand même aux Racingmen (1er, 10 pts) d'être proches de la qualification en cas de victoire contre ces mêmes Gallois pour le retour à Colombes. Northampton est en effet la seule équipe qui suit le rythme du Racing jusqu'à présent (10 pts). Et il y a de fortes chances que le deuxième de cette poule 5 soit qualifié dans les meilleurs deuxièmes.

Toutes nos excuses par ailleurs pour le problème technique qui nous a empêché de vous délivrer cette fin de match palpitante en live.

0
0