Paul BONNEFOND - 16.02.2013 - Biarritz Castres - Icon Sport
 

Demie Top 14, ASMCA-Castres - Paul Bonnefond: "L'Universitaire, c'est la fête du rugby"

Paul Bonnefond: "L'Universitaire, c'est la fête du rugby"

Par Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 16/05/2013 à 16:11 -
Par Midi Olympique - Le 16/05/2013 à 16:11
A l'occasion des finales du championnat de France universitaire qui se jouent aujourd'hui à Saint-Nazaire, le centre castrais, Paul Bonnefond, ex international U (6 sélections), évoque ses souvenirs de deux titres remportés avec la fac toulousaine de Paul Sabatier et aussi la préparation de la demi-finale du Top 14 qui opposera le CO à l'ogre clermontois.
 

Que retenez-vous de votre passage dans le rugby universitaire?

Paul BONNEFOND : Le rugby universitaire a été l'occasion pour moi de rencontrer d'autres rugbymen de la même génération, de la même région. À l'époque (saison 2007-2008, il était déjà à Castres, ndlr.), j'avais des coéquipiers qui évoluaient au Stade toulousain, à Colomiers, à Auch ou encore au Sporting Club Albigeois. Pour moi, le rugby universitaire, c'est le plaisir de se retrouver. J'ai joué aux côtés de Fabien Barcella par exemple, contre François Trinh-Duc aussi.

Quelle est la principale différence avec le rugby professionnel?

P.B. : Pour moi, c'est l'état d'esprit. En universitaire, on s'amuse, on fait la fête du rugby. Quand il y a des coups à jouer, il ne faut pas hésiter. On peut très bien relancer à la main dans ses 22 mètres. Dans le rugby professionnel, le club, seul le résultat compte, alors que l'université privilégie le jeu.

La finale oppose ce soir à 18h, l'Université Paul Sabatier à l'Université Lyon I. Un pronostic?

P.B. : Je vois gagner l'UPS, mon équipe de cœur. J'avais failli jouer avec l'équipe de Lyon lors de ma saison à Oyonnax (2010-2011, ndlr). Je connaissais pas mal de joueurs là-bas. A l'époque, j'effectuais un DUT en italien, mais il n'était pas rattaché au contrat universitaire.

Quel est votre meilleur souvenir avec l'UPS?

P.B. : C'était au cours de la saison 2009-2010. J'effectuais ma première finale de championnat de France à Lille contre l'Université Pierre-Mendes-France. On avait gagné le titre (30-15, ndlr). J'avais joué tous les matchs de poules avec une vraie bande de copains.

Comment préparez-vous la demi-finale de Top 14 contre Clermont?

P.B. : On se prépare à affronter la meilleure équipe de France et d'Europe. Ca va se jouer sur des détails. L'équipe la plus précise en mêlée, en touche et qui gagnera les duels accèdera à la finale. On est loin d'être favori, mais ça reste un match de rugby.

Quelle sera la clé du match?

P.B. : Je pense la fraîcheur physique. Maintenant que l'on a évacué le stress du quart de finale, on se prépare au mieux. De toute façon, il faudra être à 100% pour battre cette équipe de Clermont.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×