Sam Warburton, capitaine du pays de Galles lors du tournoi des Six nations - 21 février 2014 - Icon Sport
 
Coupe du monde

Pays de Galles: Sam Warburton sacrifié avant le Mondial ?

Warburton sacrifié avant le Mondial?

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 14/07/2014 à 10:09 -
Par Rugbyrama - Le 14/07/2014 à 10:09
Au centre du conflit entre sa Fédération et les provinces galloises, le capitaine de la sélection, Sam Warburton, pourrait se retrouver sans club cette saison.

A un peu plus d’un an de la Coupe du monde 2015 en Angleterre, le rugby gallois est actuellement en pleine «  guerre civile  ». On savait notre XV de France sans grande certitude au vu de ses récents résultats, voilà une autre nation majeure qui ne se prépare pas au mieux avant cet événement attendu par toute la planète ovale. Imaginez le tableau  : Sam Warburton (25 ans, 46 sélections), troisième ligne et capitaine du XV du Poireau, pourrait être sacrifié cette saison au nom d’une bataille entre la Fédération (WRU) et les quatre provinces de son pays (RRW). Un porte-parole de la RRW a lâché au Rugby Paper : "Sam Warburton ne jouera pour aucune des provinces galloises tant qu’un arrangement ne sera pas trouvé, et rien ne semble aller dans cette voie". Clairement, le joueur est payé par sa Fédération, elle peut donc l’empêcher de jouer avec son club si elle le souhaite. Ambiance.

"Nous n’accepterons aucun système malhonnête et boiteux"

Petit retour dans le temps. En janvier dernier, las de voir les meilleurs joueurs gallois quitter le pays pour aller jouer en France ou en Angleterre (Jamie Roberts, Dan Lydiate, Leigh Halfpenny, George North entre autres), les provinces ont décidé de monter au créneau afin de demander de l’aide à la WRU afin de pouvoir lutter économiquement avec les clubs de Top 14 et Premiership. D’autant plus que le football prend de plus en plus de place dans le cœur des Gallois. Ancien directeur de la Fédération (2002 à 2005), le Néo-Zélandais David Moffett avait d’ailleurs clairement attaqué les instances dirigeantes fédérales: "Ce sont les seigneurs et tous les autres les vassaux. Ils veulent tout contrôler. Des solutions existent mais encore faudrait-il que les deux parties acceptent de discuter".

Sam Warburton et Leigh Halfpenny - Galles - 2013
Sam Warburton et Leigh Halfpenny - Galles - 2013 - Icon Sport

Le conflit s’est durci assez rapidement et la Fédération a décidé de montrer les crocs en proposant de prendre sous contrat directement les internationaux encore au pays. Sur les six approchés, le capitaine Sam Warburton a montré la voie fin janvier, espérant apaiser les tensions. Pendant ce temps, Rhys Priestland, Scott Williams et Alun-Wyn Jones ont refusé de prendre position dans cette guerre. Seul souci, aujourd’hui, malgré des mois de négociations, WRU et RRW n’ont pas trouvé de terrain d’entente autour de la libération des joueurs internationaux. Et l’ancien accord s’est terminé le 30 juin. "Nous n’avons aucun problème pour travailler sur un modèle plus contractuel, à condition que cela marche dans les deux sens, et nous n’accepterons aucun système malhonnête et boiteux", a-t-on confié du côté de l’union des provinces. Avant d’ajouter : "Malgré de très nombreux coups de téléphones et d’interminables réunions, et ce depuis le 6 janvier, les conditions financières et commerciales qui nous sont demandées dans le nouvel accord ne peuvent décemment pas être acceptées par toute entreprise suffisamment responsable".

Le capitaine de la sélection galloise peut donc techniquement se retrouver sans club. Et il ne pourra pas trouver refuge en Premiership, les règles du championnat interdisant sa venue à cause de son contrat fédéral. Les Gallois doivent donc chercher rapidement une solution sous peine de devoir également se passer de leur leader au Mondial. Difficile de l’imaginer quand on sait que le XV du Poireau retrouvera sur sa route l’Australie, l’Angleterre, les Fidji et le vainqueur du repêchage (Russie, Zimbabwe, Uruguay ou Hong-Kong).

F.P. (avec H.B.)

Sam Warburton contre la France lors du tournoi des Six Nations 2014 - 21 février 201
Sam Warburton contre la France lors du tournoi des Six Nations 2014 - 21 février 201 - Icon Sport