Article
commentaires
Coupe du monde

Guy Novès: "Je suis sidéré, cela file des frissons"


Par Clément Mazella
Dernière mise à jour Le 24/03/2014 à 14:43 -
Par Clément Mazella - Le 24/03/2014 à 14:43
Novès: "Je suis sidéré, cela file des frissons"Guy Novès, le manager de Toulouse, s'est déclaré "sidéré" après avoir vu le reportage "Spingboks jusqu'au bout" diffusé dimanche sur France 2. Il se refuse toutefois à se prononcer "sur le lien entre leur état (de certains Springboks champions du monde en 1995) et le dopage".

"J’ai vu ce document. Je suis sidéré. Cela file des frissons. C’est déjà difficile de voir quelqu’un sur un fauteuil alors voir des gens qui ont autant maîtrisé leurs corps être dans cet état, c’est choquant. Après je ne suis pas médecin et je ne veux pas me prononcer sur le lien entre leur état et le dopage. On peut être un grand champion et être aussi touché par la maladie. Il faut être prudent sur les conclusions à tirer. Il y avait 35 joueurs et on évoque 4 cas donc je veux rester prudent. Des efforts sont faits pour lutter contre le dopage et c’est très bien ainsi".

 
 

commentaires


  • onena24/06/2014 21:09

    Medecin , ancien joueur , 57 ans et tjrs sportif au quotidien : les sportifs ont evolue certes grace aux entrainements , dietetique, suivi medical, etc.... Mais malheureusement le rugby comme les autres sports pros generant de l argent ne peut echapper au dopage!!!!

  • Laochelle05/04/2014 15:39

    Malheureusement, même la créatine n'est pas anodine. Elle "aide" à "développer" les muscles, tous les muscles ; et le coeur en est un. La musculation du coeur est une catastrophe. Demandez à un bodybuilder de courir un marathon : on imagine le ridicule. hé bien, c'est la même chose pour un coeur trop musclé, sauf qu'il doit battre 60 fois par minute, 3600 fois par heure, 86400 fois pas jour... ou pas Non, la créatine n'est pas un tabou, ses conséquences réels : oui.

  • gipsy0625/03/2014 13:59

    4 sur 35 certes, avec des pathologies qui touchent 1 sur 10.000 voire 1 sur 1 million... et ça ne l'inquiète pas , lui ... quand on ne veut pas voir...