Joie Paul O'Connell - munster perpignan - 8 decembre 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe du monde

3e journée H Cup en bref - Toulouse s’écroule, le Munster déroule

H Cup - Rougerie impérial à l'arrière, le Munster déroule

Par Clément Mazella via Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 09/12/2013 à 15:23 -
Par Clément Mazella via Midi Olympique - Le 09/12/2013 à 15:23
Battu sur sa pelouse par la plus faible des provinces irlandaises, le Stade toulousain enregistre, en compagnie du Racing-Métro giflé à Nantes par les Harlequins, la mauvaise opération de cette 3e journée. Tour d’horizon de ce week-end de H Cup.

EN HAUSSE

Toulon

Après sa défaite à Cardiff lors de la deuxième journée européenne, le Rugby club toulonnais s'est relancé en Angleterre. Sur le tard, les hommes de Bernard Laporte sont venus à bout des valeureux Chiefs d’Exeter (14-9). Grâce à cette victoire à l’extérieur, les Varois prennent seuls les commandes de la poule 2 avec dix points. La semaine prochaine, à Mayol, les Rouge et Noir devront absolument bonifier ce succès afin d’entrevoir encore un peu plus les quarts de finale.

EN BAISSE

Toulouse

Toulouse a sombré à domicile. Face au Connacht, province réputée la plus faible d’Irlande, les coéquipiers de Thierry Dusautoir ont totalement bégayé leur rugby. Trop maladroits et indisciplinés, ils ont offert de précieux points à la botte du demi d’ouverture adverse, Dan Parks. Très joueuse, la province irlandaise a réalisé l’exploit de cette troisième journée et s'est imposée en toute logique vue la physionomie de la rencontre (16-14). Avec ce revers, le Stade toulousain gâche son succès décroché à Wembley face aux Saracens. La victoire au Connacht ce week-end est désormais impérative.

LE JOUEUR

Rougerie (Clermont)

Auteur d’une belle performance face aux Scarlets, Aurélien Rougerie a une nouvelle fois démontré qu’il répond toujours présent lors des grands rendez-vous. Excellent sur les ballons hauts et dans la couverture du terrain lorsqu’il a glissé à l’arrière pour parfaitement suppléer Lee Byrne (21e), il a été élu homme du match et a grandement contribué au succès des siens, amenant beaucoup de vivacité dans le jeu clermontois. Il est, à coup sûr, l’un des hommes forts de ce week-end européen.

L'ESSAI

Miles Benjamin (Leicester)

En seulement deux petites minutes, l’ailier de Leicester, Miles Benjamin, s’est offert un doublé face à Montpellier (41-32). Lors du premier essai, ses crochets lui ont permis de naviguer parfaitement dans la défense héraultaise et d’éliminer cinq adversaires avant de s’effondrer dans l’en-but (13e, 17-3). Il remettait le couvert à la quinzième minute en faisant parler sa vitesse de pointe pour se débarrasser d’Anthony Floch, puis de Jonathan Pélissié (24-3).

LA STAT

35

En seulement 35 minutes, le Munster a véritablement asphyxié Perpignan. Cinq minutes avant la pause, les Irlandais menaient 22-0. Ils avaient d’ores et déjà franchi par trois fois la ligne d’en-but, grâce à des essais du troisième ligne Sean Dougall (3e), du pilier gauche Dave Kilcoyne (26e) et de l’ailier Keith Earls (35e). Le Munster a ensuite géré son match pour finalement s’imposer cinq essais à un, 36-8.

LA DECLA

Romain Cabannes (Castres)

"Le compte y est, le match est gagné dans des conditions difficiles et avec un ballon glissant. On n'a pas mis les 'bonnes mains' et derrière on s'est tous un peu trompé. Cependant on a fait preuve de caractère pour remporter la victoire. C'est la deuxième victoire à la maison en Coupe d'Europe. On a un match retour à jouer le week-end prochain. Tout est jouable. Il faudra juste être meilleur. Si on fait le même match, on prendra 30 points là-bas."

 
 

commentaires


  • paddyfrombreizh25/03/2014 12:29

    Complètement d'accord avec tout ce que je lis ici. PSA a voulu créer la rupture en ne prenant pas (ou très peu) les "anciens", mais : 1) ils sont tous aujourd'hui des éléments fondamentaux de la stabilité de leurs clubs respectifs, et c'est précisément ce qui manque aux Bleus; 2) ils sont encore en pleine forme (Rougerie, Bonnaire et d'autres) et sont des patrons sur le terrain; 3) ils ont rendu de grands services à cette équipe la moindre des choses est de leur organiser un dernier baroud d'honneur, sinon on crée un système d'élite purement rationnelle faite de calculs et qui ne laisse aucune place au respect de l'humain. Avoir vu Bonnaire et Nallet partir en retraite internationale sur le dernier match qu'ils ont fait m'a littéralement brisé le coeur. Ces deux gars se sont tué sur le terrain pour leur pays et n'ont même pas pu partir avec les honneurs. Scandale.

  • 15stadetoulousain15/01/2014 20:35

    N'oublions pas Fofana Jauzion Fickou

  • OdilonBarrot10/12/2013 18:08

    Peut être le retour de l'association Fofana-Rougerie avec Malzieu à l'aile et Buttin à l'arrière ? Ça a de la gueule et ça crie Cocorico ...