Christelle Le Duff lors de la victoire française contre l'Afrique du Sud - 5 août 2014 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe du monde

Coupe du monde Féminines - La belle opération confiance des Bleues avant l'Australie

La belle opération confiance des Bleues avant l'Australie

Par Hélène Brasseur
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 06/08/2014 à 11:00 -
Par Hélène Brasseur - Le 06/08/2014 à 11:00
Les Françaises ont affiché beaucoup de satisfaction après leur victoire contre l'Afrique du Sud (55-3). Notamment au niveau d'un contenu qui leur a nettement mieux convenu que face au pays de Galles (victoire 26-0). C'est avec une confiance renforcée qu'elles vont préparer le prochain grand rendez-vous face à l'Australie. Et malgré deux très bonnes premières sorties, la vigilance règne.

Deux matchs, deux larges victoires. On ne pouvait rêver meilleur début pour les Bleues. Et pourtant, leur match d'ouverture contre les Irlandaises avait laissé quelques regrets aux Françaises, et encore plus à leur staff. "On a eu une petite remontée de bretelles par nos entraîneurs après le match contre le pays de Galles (victoire 26-0) car on n'avait pas réussi à mettre bien notre jeu en place", a dit sans détours l'ouvreur Christelle Le Duff. Et Laetitia Salles, talonneur et capitaine de la France de confirmer : "On nous a dit que contre le pays de Galles (vendredi, 26-0) on avait manqué de puissance et d'agressivité, on a essayé d'en mettre plus aujourd'hui (mardi)." Ce mardi soir, à Marcoussis, on pouvait s'attendre à une grosse bataille à livrer contre l'Afique du Sud. Pourtant il n'en fut rien. Dès le départ, les Bleues ont imposé leur conquête et leur attaque dominatrices. Ce qui a logiquement amené à un premier essai marqué à la 13e minute par Safi N'Diaye. Dès la première mi-temps, le bonus était acquis (31-3 à la mi-temps). Mais il faut croire que ce n'était pas assez pour les joueuses de Nathalie Amiel, qui ont inscrit au total neuf essais, et n'ont offert que trois points à leurs adversaires.

Avec ce dernier résultat, la France s'installe en tête de sa poule et montre qu'elle entend bien aller jusqu'au bout. Jusqu'au titre, pourquoi pas. Cette victoire sans contest a apporté beaucoup de joie dans les rangs des Françaises, qui ont constaté leur progression par rapport à leur première rencontre. "La mission est accomplie. Marquer autant de points, le bonus (offensif), c'est super. C'est la deuxième fois en deux matches qu'on prend le plein de points, donc ça nous laisse plein d'espoirs pour la suite et avant d'affronter l'Australie (samedi). On a à coeur d'aller toujours en progression.", énonce Laetitia Salles. Christelle Le Duff rend un hommage à ses coéquipières et au jeu de tout un groupe : "Sur ce deuxième match, on est arrivées avec l'envie d'aller chercher le point de bonus. On a mis tous les ingrédients, notamment l'agressivité. Devant, elles ont fait un job énorme. Grâce à elles, nous derrière on a pu avancer, je leur tire mon chapeau. On savait que le jeu allait passer par les avants d'abord, pour resserrer les Sud-Africaines dans l'axe. On voyait qu'on avançait tellement devant qu'on a pu mettre en place nos combinaisons. Moi j'ai mis deux essais mais je le dois à mes copines qui ont fait tout le boulot, m'ont fait la passe et je n'ai eu qu'à plonger pour aplatir." Avec une victoire en match de préparation 46 à 8, on peut dire que l'Afrique du Sud réussit plus que bien à la France !

L'Australie, prochain gros morceau

Les Bleues vont avoir quelques jours sans matchs, avant de retrouver samedi soir (20h45), toujours à Marcoussis, l'équipe australienne. L'Australie, qui a elle aussi remporté ses deux premiers matchs, mais sur des scores moins impressionnants (21-3 face à l'Afrique du Sud, 25-3 face au pays de Galles). Du côté français, on reste lucide sur cette opposition de premier choix, qui aura un rôle déterminant dans la suite de la compétition, comme l'explique on ne peut plus clairement Christelle Le Duff (qui a marqué un doublé face aux Sud-Africaines) : "L'Australie, c'est une belle équipe mais elles n'ont pas réussi à prendre le point de bonus offensif aujourd'hui (contre le pays de Galles, ndlr) donc on a un petit avantage. Après, ça va être un vrai quart de finale pour cette première place de la poule et il nous la faut absolument !"

On se rappelle que le staff de l'Equipe de France avait effectué de nombreux changements entre la première et la deuxième rencontre. Aujourd'hui, les entraîneurs vont devoir trouver la composition idéale, face aux sérieuses prétendantes australiennes. Ce ne sera pas simple, mais c'est justement ce qui réjouit Nathalie Amiel, co-entraîneur de la France avec Christian Galonnier : "Ca va être compliqué pour nous de faire une compo qui ne déçoive pas les joueuses, mais tant mieux. On leur avait demandé de ne pas nous faciliter l'histoire (sur l'équipe à aligner lors du dernier match), là encore le contrat est rempli... On est un groupe de 26, on a voulu faire tourner, et en aligner 15 et surtout en laisser 4 en tribunes va être dur." Le casse-tête est sérieux, mais c'est un bon signe. Il faut espérer que la magie opère à nouveau, et que le public, dont l'engouement réjouit vraiment les Françaises, continuera de suivre ce Mondial avec la plus grande attention.

La joie des Françaises après leur victoire face à l'Afrique du sud - 5 août 2014
La joie des Françaises après leur victoire face à l'Afrique du sud - 5 août 2014 - Icon Sport