Coupe du monde

Le Japon vingt ans après ?

Canada23 - 23Japon

Le Japon a perdu ses trois premières rencontres du mondial. Ce match contre le Canada est donc leur dernière chance de ramener un succès de Nouvelle-Zélande au pays du Soleil Levant. Leur seul et unique victoire en coupe du monde remonte déjà à 1991, contre le Zimbabwe.

 
Le Japon vingt ans après ? - Rugby - Coupe du mondeIcon Sport
 

Contrairement à bien des nations mineures du rugby mondial, le Japon n'a jamais raté une seule Coupe du monde. Le bilan comptable est évidemment peu élogieux puisqu'il compte à ce jour vingt-deux défaites pour une seule victoire il y a vingt ans. C'était en 1991 à Belfast contre le très modeste Zimbabwe (52-8). Les Nippons furent très proches de rééditer l'exploit en 2007 en obtenant un nul...contre le Canada (12-12).

Cette édition ne change pour l'instant pas trop la donne puisqu'ils n'ont toujours pas retrouvé la clé du succès. Leur match référence demeure néanmoins celui d'ouverture contre la France, où ils ont fortement ébranlé la maison bleue avant de craquer en fin de partie. Pour le reste, si la défaite contre les Blacks, bien que très lourde (83-7), ne peux nourrir un quelconque regret au vu de la différence de niveau entre les deux équipes, en revanche le match perdu contre le Tonga (31-18) a laissé un goût amer au sélectionneur John Kirwan : "On sait qu'on a mal joué. Et nous ne sommes pas assez forts pour gagner en jouant mal. Les gars ont revu la rencontre, et ont réalisé que ce sont plus eux qui ont perdu le match que le Tonga qui les a battu".

Deux changements dans le XV nippon

Déçus, les Japonais comptent bien ne pas rentrer frustrés de ce Mondial. Le match de demain est leur planche de salut, et le groupe semble conscient de l'importance de cette ultime confrontation, John Kirwan en tête: "Nous réalisons combien ce match est important pour nous. Nous avons l'occasion de décrocher notre première victoire en coupe du monde depuis plus de vingt ans. On était tous très déçus après le Tonga, mais on doit justement transformer ce sentiment de déception en une forte motivation dont nous aurons besoin mardi".

Le technicien néo-zélandais a dû effectuer deux changements dans son XV de départ : le flanker Sione Vatuvei remplace Itaru Taniguchi blessé au mollet et le pilier Nozomu Fujita fait son entrée à la place de Kensuke Hatakeyama, également forfait. Pour le reste il a aligné sa meilleure équipe possible afin de se donner toutes les chances de sauver une seconde fois l'honneur nippon en Coupe du monde après vingt ans de disette.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |