Coupe du monde

La Roumanie proche du but

La Roumanie reçoit samedi l'Uruguay avec l'espoir de se qualifier pour la prochaine Coupe du monde de rugby. Les Roumains ont fait une bonne part du chemin en décrochant le match nul à Montevideo (21-21). Les hommes de Robert Antonin envisagent une septième qualification en Coupe du monde.

 
La Roumanie proche du but - Rugby - Coupe du mondeIcon Sport
 

Il ne reste plus qu'un billet pour le vol à destination d'Auckland en septembre 2011, et on saura samedi qui de la Roumanie ou de l'Uruguay obtiendra le précieux sésame. Elles s'affrontent en effet à Bucarest dans le cadre du match retour de barrage qualificatif pour la coupe du monde, pour s'offrir le droit de rejoindre l'Angleterre, l'Argentine, l'Écosse et la Géorgie dans le groupe B. Les deux nations s'étaient quittées dos à dos il y a quinze jours dans la fournaise de Montevideo sur le score de 21-21. Menés 21-11 à vingt minutes de la fin, les Teros avaient su élever leur niveau de jeu pour revenir au score, accrocher le nul et insuffler le doute dans les esprits roumains. Au sortir de la rencontre, le capitaine sud américain Carlos Arboleya avait déclaré un brin provocateur: "Nous avons prouvé qu'ils n'étaient pas aussi forts qu'on nous le promettait", ce à quoi son homologue européen Sorin Socol avait répondu: "Le match retour sera très difficile pour l'Uruguay". Il n'en fallait pas plus pour prolonger les hostilités...

Antonin : "Jouer à la roumaine"

Disposant de groupes au complet, les deux techniciens pourront ainsi aligner leur équipe type pour ce duel de la dernière chance. Si les Roumains ne s'imposaient pas, ils marqueraient bien malgré eux l'histoire du rugby en ratant pour la première fois depuis sa création une phase finale de Coupe du monde. Afin d'éviter pareil déconvenue, le manager Robert Antonin a tenu à recentrer ses protégés sur les fondamentaux. Lui et l'entraineur Romeo Gontineac ont en effet insisté cette semaine sur la nécessité de "garder la maîtrise et priver les adversaires du ballon, tout en renforçant la conquête et le jeu dans les petits espaces". En résumé : "Jouer à la roumaine".

Les avants Jaune et Bleu emmenés par Manta et Tonita, avaient fait souffrir les Teros à l'aller. Nul doute que leur rôle demain sera encore décisif. A l'inverse les Uruguayens étaient parvenus à déstabiliser les joueurs des Carpates grâce à des renversements de jeu et des attaques au large. Une opposition de style en perspective donc et un seul élu au final. Le firmament est en ligne de mire...

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |