Coupe du monde

Poule B : L'inconnue argentine

Notre site poursuit sa présentation de chaque groupe du Mondial. Dans la poule B, si l'Angleterre, présente en finale des deux dernières éditions et vainqueur du dernier Tournoi des 6 Nations, apparaît comme favorite, l'Argentine, troisième en 2007, rêve de créer à nouveau la surprise...

 
L'inconnue argentine - Rugby - Coupe du mondeIcon Sport
 

L'Argentine : l’épouvantail

Troisièmes du dernier Mondial et un temps bête noire des Bleus, les Pumas sont rentrés dans le rang au vu de leurs derniers test-matchs perdus contre l'Irlande (29-9) et le Pays de Galles (28-13). Ils devront par ailleurs faire sans leur maître à jouer, "el Mago" Juan Martin Hernandez, trop juste après sa blessure au genou. Mais il ne faudrait pas enterrer trop vite ces Argentins au fort accent français (20 des 30 joueurs évoluent en Top 14) capables de poser des problèmes à n'importe qui. Le premier match de poule, déjà un choc contre l'Angleterre, devrait être un révélateur de la valeur du collectif argentin.

L'Angleterre : la passe de trois ?

L'Angleterre reste la seule nation européenne de l'hémisphère Nord titrée à ce jour en Coupe du monde. Finaliste heureux en 2003, puis malheureux en 2007, le XV de la rose peut légitimement croire en ses chances de disputer une troisième finale consécutive. Vainqueurs du dernier 6 Nations avec le meilleur marqueur d'essais (Ashton) et le meilleur réalisateur du tournoi (Flood), les Anglais disposent de très sérieux arguments, aussi bien du côté des trois-quarts que des avants. Mis d'entrée dans le bain contre les Pumas, les chances sont réelles pour qu'ils retrouvent la France en quarts. Des Bleus qu'ils ont éliminés lors des deux dernières éditions, à chaque fois au stade des demi-finales.

L’Écosse : pour l'histoire

En voyant chaque année le XV du chardon lutter avec l'Italie pour ne pas terminer dernier du tournoi des 6 Nations, on en oublierait presque que l’Écosse a toujours réussi à se hisser en quarts de finale depuis le premier Mondial en 1987. Cette année, les joueurs d'Andy Robinson auront tout de même fort à faire avec dans leur poule le voisin anglais et l'Argentine. Autant dire l'importance capitale de la rencontre contre les Pumas le 25 septembre, qui sera leur véritable match de barrage (l'Angleterre paraît plus intouchable) pour ne pas être la première équipe écossaise de l'histoire à échouer au stade des poules.

La Géorgie : la "petite" France

Bien sûr, la Géorgie ne se fait pas d'illusions dans ce Mondial. Passer les poules avec dans son groupe deux nations majeures du rugby mondial, l'Angleterre et l'Argentine, relèverait tout simplement du miracle et l'ambition est ailleurs. Il s'agira de bien figurer dans la compétition et de gagner son match contre la Roumanie, voire d'accrocher l’Écosse. Pour cela, les "Lelos" s'appuieront sur leurs éléments expatriés en France (21/30 soit le plus gros contingent étranger du Mondial) parmi lesquels la star de Montpellier Mamuka Gorgodze, et sur leur force traditionnelle : la puissance du pack.

La Roumanie : objectif Géorgie

A coup sûr, l'équipe la plus faible de cette poule B. Les Roumains ont dû lutter pour être de la partie en Nouvelle-Zélande, devancés en phase qualificative par la Géorgie et la modeste Russie. Autre signe du déclin roumain, la présence moins importante dans le squad de joueurs évoluant à l'étranger, et particulièrement en France. Mais pas question de faire de la figuration pour autant pour la bande à Romeo Gontineac qui a coché en rouge le match du 28 septembre contre la Géorgie. Ce sera vraisemblablement son unique chance de s'illustrer et ne pas rentrer bredouille.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |