Coupe du monde

Italie : Burton évincé

Le sélectionneur italien, Nick Mallett a officialisé ce vendredi la liste des 30 joueurs qui joueront le mondial en Nouvelle-Zélande. Un groupe assez expérimenté qui tentera d'offrir au rugby italien son premier quart de finale en Coupe du monde. En revanche, Kristopher Burton est écarté.

 
Italie : Burton évincé - Rugby - Coupe du mondeEurosport
 

Nick Mallett a tranché. Après trois semaines de rassemblement avec 36 joueurs pré-sélectionnés, le sélectionneur de l'équipe d'Italie a biffé de sa liste six noms, pour retenir les trente joueurs qui prendront part à la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande (du 9 septembre au 23 octobre). Un squad qui compte pas moins de quatorze joueurs qui participeront à leur premier mondial. Et il y a des novices parmi les novices : le talonneur Tommaso D'Apice et le deuxième ligne Cornelius Van Zyl ne comptent aucune sélection avec la Squadra Azzurra. Ils devraient néanmoins connaître leur première cape contre le Japon, le 13 août prochain en amical. A l'inverse, les vétérans s'appellent Lo Cicero et Mauro Bergamasco, qui disputeront leur quatrième Coupe du monde.

"Les gars ont donné le maximum"

Trois semaines de réflexion, c'est donc le temps qu'il a fallu à l'ancien entraîneur du Stade Français et son staff pour faire les choix. "Nous savions qu'il ne serait pas facile de choisir les trente joueurs pour cette Coupe du monde. Tous les gars qui ont participé à la préparation a Villabassa (Alpes italiennes, ndlr) ont donné leur maximum pour obtenir leur convocation, a indiqué Nick Mallett. Je parle pour moi et pour mon staff : je voudrais remercier les six qui ne partiront pas en Nouvelle-Zélande pour tout ce qu'ils ont fait ces derniers jours. Alberto De Marchi, Andrea Pratichetti et Josh Furno, en particulier, sont trois jeunes joueurs qui auront un avenir international. Mais compte tenu de ce qui nous attend dans ces prochains mois, nous avons décidé de nous appuyer sur des garçons plus expérimentés."

Objectif quarts de finale

Ce groupe, selon Mallett, c'est "le fruit de quatre années de travail. Et il ne fait aucun doute que c'est notre meilleur groupe possible pour la Coupe du monde." Pour lui et ses hommes, l'objectif est clair : atteindre, pour la première fois de l'histoire du rugby italien, les quarts de finale de la Coupe du monde. Reste maintenant à disputer deux test-matchs face au Japon (le 13 août) et à l'Ecosse (le 20 août), avant de rentrer dans le vif du sujet. Dans l'optique d'obtenir ce résultat historique, les Azzurri s'appuieront, sans nul doute, sur leur paquet d'avants. La mêlée italienne met régulièrement à mal les packs des grandes nations du rugby. Mais la poule qui attend l'équipe d'Italie semble plus relevée que celle d'il y a quatre ans. Les deux premières places, qualificatives pour les quarts, semblent promises à l'Australie et à l'Irlande. Et puis, il y a l'éternel problème de la charnière, et notamment du demi d'ouverture. On le dit, on le répète, mais depuis Diego Dominguez, le XV d'Italie peine à trouver un joueur de talent à ce poste. Kristopher Burton, le joueur de Trévise, titulaire lors du dernier Tournoi, n'a pas été retenu par le sélectionneur. Une petite surprise, d'autant que le Bayonnais Craig Gower a déclaré forfait il y a plusieurs semaines. Luciano Orquera, qui semble tenir la corde pour être titulaire à l'ouverture, est doté d'un jeu au pied certes précis, mais n'a pas la stature d'un numéro dix international. Il doit également gommer ses carences défensives, criantes lors du dernier Tournoi des six nations (contre l'Angleterre notamment). Quant à Riccardo Bocchino, s'il suscite beaucoup d'espoirs en Italie, il ne compte que six sélections, n'a pas disputé le Tournoi 2011 et peine à confirmer au plus haut niveau. Mais méfiance, méfiance... Car mésestimer les Italiens ou les prendre de haut serait une terrible erreur. Marc Lièvremont et les joueurs du XV de France vous le diraient mieux que personne.

 

Les 30 joueurs :

Avants (16) : Lorenzo Cittadini (Trévise), Andrea Lo Cicero (Racing-Métro/FRA) Salvatore Perugini (Aironi), Leonardo Ghiraldini (Trévise), Tommaso D’Apice (Rome), Fabio Ongaro (Aironi), Quintin Geldenhuys (Aironi), Cornelius Van Zyl (Trévise), Robert Julian Barbieri (Trévise), Mauro Bergamasco (sans club), Paul Derbyshire (Trévise), Alessandro Zanni (Trévise), Martin Castrogiovanni (Leicester/ENG), Marco Bortolami (Aironi), Carlo Antonio Del Fava (Aironi), Sergio Parisse (Stade Français/FRA)

Arrières (14) : Pablo Canavosio (Aironi), Fabio Semenzato (Trévise), Riccardo Bocchino (Aironi), Tommaso Benvenuti (Trévise), Gonzalo Garcia (Trévise), Luke McLean (Trévise), Matteo Pratichetti (Aironi), Giulio Toniolatti (Aironi), Luciano Orquera (Aironi), Edoardo Gori (Trévise), Mirco Bergamasco (Racing-Métro/FRA), Gonzalo Canale (Clermont/FRA), Andrea Masi (Racing-Métro/FRA), Alberto Sgarbi (Trévise)

Non-retenus : Joshua Furno (Aironi), Valerio Bernabo (Trévise), Manoa Vosawai (Trévise), Alberto De Marchi (Aironi), Kristopher Burton (Trévise), Andrea Pratichetti (Trévise)

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |