Coupe du monde

Fuimaono : rebelle, convoqué et disparu...

Le Samoan Eliota Fuimaono, convoqué par la commission de discipline de la RWC ne s'est pas présenté à son audience. Après des dérapages verbaux, le centre s'enlise un peu plus dans ses frasques puisqu'il est désormais recherché par sa fédération malgré une présence avérée à Auckland.

 
Fuimaono, ce rebelle - Rugby - Coupe du mondeIcon Sport
 

Le centre Eliota Sapolu Fuimaono (30 ans, 23 sélections) n'en finit plus de faire parler de lui en Nouvelle-Zélande. Après de vives critiques à l'encontre de l'IRB au sujet du calendrier établi pour le Mondial néo-zélandais, il s'en était ensuite pris à l'arbitre de la rencontre Afrique du Sud – Samoa, perdue par les Iliens (5-13). "Je peux comprendre la haine... Haha, bonne chance espèce de connard raciste." Des propos inqualifiables publiés sur son compte Twitter et supposés être à l'encontre de Nigel Owens, l'arbitre de nationalité galloise ayant officié au centre. Alors, après l'autre déclaration fracassante - "IRB, arrêtez d'exploiter mon peuple. S'il vous plait, tout ce que nous demandons c'est l'équité. Si on donne une semaine (de repos), donnez-nous une semaine aussi. Simple. #equ[al]ity #justice (équité et justice)" -, où il s'était lancé dans des comparaisons avec l'apartheid, l'esclavage et l'holocauste, l'instance suprême du rugby a décidé de réagir.

Comme si de tels propos ne suffisaient pas, Fuimaono a encore aggravé un peu plus son cas. Cité à comparaître devant la commission de discipline de la RWC (organisateur du Mondial) pour mauvaise conduite, il ne s'est pas présenté à son audience programmée ce mardi. Suspendu jusqu'à nouvel ordre avant une nouvelle audience prévue le 15 octobre prochain, il a complètement disparu de la circulation et se voit activement recherché par les membres de sa fédération alors même qu'il a réalisé une apparition à la télévision néo-zélandaise et que sa présence à Auckland est avérée.

Sa fédération condamne ses actes

"A réception des chefs d'inculpation, la fédération s'est efforcée de contacter Eliota pour l'informer des faits retenus contre lui et des détails de l'audience en question. Nous avons tenté de le contacter par téléphone et par le biais d'un média social et ce, pour déterminer où il se trouvait [...] la fédération et l'équipe n'ont toujours pas eu de contact avec Eliota depuis que les membres de l'équipe se sont dispersés le week-end dernier. L'équipe poursuit ses efforts dans le but de contacter Eliota" peut-on lire dans un communiqué de la fédération samoane qui s'insurge contre le comportement de son trois-quarts centre.

"La fédération samoane de rugby et les Samoa sont extrêmement déçus des actions perpétrées par le joueur samoan Eliota Fuimaono Sapolu [...] La fédération samoane de rugby soutient le processus de discipline de la CdM 2011 et encourage vivement Eliota à prendre contact avec son équipe immédiatement. En outre, la fédération souhaite souligner que les commentaires exprimés par Eliota à la télévision néo-zélandaise ne reflètent en aucun cas les idées ou opinions de la fédération samoane de rugby et de son équipe, et nous sommes particulièrement déçus du comportement d'un joueur cadre de l'équipe qui est censé être un ambassadeur du rugby samoan."

Si les Samoa sont éliminés du Mondial, l'affaire n'est pas pour autant terminée pour le joueur de Gloucester, désormais coutumier des dérapages verbaux.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |