Coupe du monde

Fidji: dérogation demandée

La Fédération fidjienne de rugby a annoncé ce jeudi avoir demandé à la Nouvelle-Zélande de faire une exception à son veto à la venue sur son sol de personnes liées au régime militaire des Fidji, afin de pouvoir inclure un soldat dans son groupe de 30 joueurs pour le Mondial 2011.

Depuis le coup d'Etat du 5 décembre 2006, qui a placé à la tête de l'archipel le commodore Voreque Bainimarama, la Nouvelle-Zélande a imposé des restrictions d'accès à son territoire à tout ressortissant fidjien lié à la junte militaire, joueurs de rugby y compris. Mais cela pose problème au sélectionneur insulaire Samu Domoni, qui souhaiterait convoquer le deuxième ligne et soldat fidjien Leone Nakarawa (23 ans, 1,98 m, 117 kg) dans son groupe des 30, qu'il dévoilera ce samedi. "Nous pouvons seulement cocher les bonnes cases et répondre aux exigences des services d'immigration (néo-zélandais), mais nous continuons à croiser les doigts en espérant que les choses finissent par se régler au mieux", a déclaré Domoni à Radio New Zealand. Selon lui, les Fidji attendent désormais une réponse de la part des dirigeant néo-zélandais, autorisant ou non la venue de Nakarawa pour le Mondial.

 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |