Finau Maka Tonga 2011 - Icon Sport
 
Coupe du monde

Avis de Tonguiens

Avis de Tonguiens

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 29/09/2011 à 15:14 -
Par Rugbyrama - Le 29/09/2011 à 15:14
Les Tonguiens n'ont peur de rien, et surtout pas des Français. Pour leur dernière conférence de presse avant le match, ce jeudi après-midi à Wellington, Finau Maka et ses coéquipiers n'ont pas caché ce qu'ils pensaient de leurs futurs adversaires. Que ce soit en bien ou en mal...
 

Les Tonguiens connaissent bien les Français. Huit des trente joueurs retenus pour cette Coupe du monde évoluent dans l'Hexagone et le sélectionneur, Isitolo Maka, a porté les couleurs de Toulouse et de Marseille. Alors ils savent à quoi s'attendre face aux Bleus samedi sur la pelouse du Westpac Stadium. Et quand on leur demande ce qu'ils pensent de leurs adversaires, ils ne font pas dans la langue de bois.

Interrogé sur les faiblesses du jeu tricolore, le capitaine Finau Maka, qui signera à Pamiers (Fédérale 3) après ce Mondial, a ainsi déclaré : "Pour moi, Aurélien Rougerie n'est pas un trois-quarts centre. Ce n'est pas son poste et je pense même que nous pourrons exploiter cette zone ; parce que le Clermontois manquera nécessairement de repères avec Mermoz en défense."

Les Tonguiens, qui doivent marquer les quatre essais du bonus offensif pour garder une chance de disputer un quart de finale, insisteront donc au centre du terrain. S'ils estiment que la France présente des lacunes dans cette zone sur le plan défensif, ils savent néanmoins qu'elle peut s'y montrer très dangereuse en attaque. Selon le pilier Kisi Pulu,le meilleur joueur de l'équipe n'est autre que Maxime Mermoz : "Il est très rapide, a-t-il déclaré à propos de son coéquipier à l'Usap. Il ne faut pas lui laisser la moindre chance, parce qu’il ne fait pas de cadeau et si on lui laisse une opportunité, il nous taillera en pièces."

Marconnet, Jauzion et Poitrenaud regrettés

Le pilier perpignanais n'a, comme ses coéquipiers, pas manqué de noter les difficultés de la mêlée française face aux All Blacks... L'absence de Sylvain Marconnet, "un très, très bon pilier", n'y serait pas étrangère selon lui. Les Tonguiens sont en tout cas convaincus de pouvoir faire très mal aux Bleus dans ce secteur et en feront une priorité samedi.

Les Français sont prévenus : leurs adversaires ne feront pas de complexe samedi. Finau Maka, qui n'avait décidément pas la langue dans sa poche ce jeudi, s'est d'ailleurs publiquement interrogé sur l'absence de plusieurs de ses anciens coéquipiers du Stade toulousain : "Toulouse est champion de France. Pourquoi Flo (Fritz, N.D.L.R.) et Yannick (Jauzion, N.D.L.R.) ne sont pas là ? Ce sont les meilleurs. A l'arrière, j'aurai aussi pris Poitrenaud. " Pour le reste, le capitaine du Tonga alignerait Yachvili en numéro neuf, Trinh-Duc à l'ouverture, Médard et Clerc sur les ailes...

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×