Reuters
 
Coupe du Monde

Présentation: Samoa

Présentation: Samoa

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 28/08/2007 à 17:28
Suite de notre tour d'horizon des 20 équipes de la Coupe du monde 2007 avec les Samoa qui devront réaliser un exploit face à l'Afrique du Sud ou l'Angleterre pour sortir de la poule A. Les Iles du Pacifique compteront sur Brian Lima qui compte déjà quatre
 

FICHE
Nombre de participations : 5
Meilleur résultat: quart de finale (1991, 1995)
Sélectionneur: Michael Jones
Capitaine: Semo Sititi
Hymne: "The banner of freedom", "Samoa Tulai".
Emblème: La mer, un palmier et les étoiles de la Croix du Sud.

OU EN SONT LES SAMOA?

Après des années difficiles, les Samoans bénéficieront de leur groupe au complet pour cette Coupe du monde. Deux matchs serrés contre les Harlequins puis Northampton avant une large victoire contre Sale ont montré que les Samoans montent en puissance, ils sont en forme au bon moment.

L'OBJECTIF

Dans une poule relevée avec l'Angleterre et l'Afrique du Sud, l'objectif des Samoa est d'abord d'en sortir. Cela signifie battre l'Angleterre ou l'Afrique du Sud. Ce serait déjà un exploit, difficile, mais pas impossible au vu de la forme des anglais. Après l'appétit des joueurs des îles ne semblent pas connaître de limite.

LA STAR: BRIAN LIMA

Déjà présent en 1991, Brian Lima disputera sa cinquième Coupe du monde, ce qui en fera le recordman absolu. Pas sûr que son record tombe un jour. Ce n'est pas pour cela que Brian Lima est la star du rugby samoan. Ses plaquages dévastateurs lui ont valu le surnom de « chiropracteur ». Il prendra sa retraite à l'issue de la Coupe du monde et veut finir sur une bonne note.

LE JOUEUR A SURVEILLER: ALESANA TUILAGI

Alesana Tuilagi (1,85m, 113 kg) a marqué les esprits cette saison avec son club des Tigres de Leicester. Joueur puissant et rapide, il est quasiment inarrêtable une fois lancé, balle en main. Venant au soutien au ras des regroupements, au large en percussion ou en débordement, c'est un joueur complet qui fait partie de ces rares capables de faire basculer le match sur une action.

LE SELECTIONNEUR: Michael Jones

L'ancien joueur des All Blacks (55 sélections) a été champion du monde en 1987, où il a d'ailleurs inscrit le premier essai de l'histoire de la compétition. Très croyant, le flanker a refusé de jouer la demi-finale de 1991 contre l'Australie un dimanche. Même topo en 1995 quand il a refusé de faire partie de l'équipe. Le calendrier prévoyait trop de matchs le dimanche. Michael Jones est devenu entraîneur des Manu Samoa en 1994 où il essaie d'inculquer la rigueur et le professionnalisme néo-zélandais.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×